Téléchargez gratuitement le modèle rédactionnel SEO

Recevez dès maintenant par e-Mail mon modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle que j'utilise au quotidien pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Obtenez gratuitement le modèle rédactionnel SEO pour la création de contenu performant Téléchargez le PDF

Comment la sémantique a sauvé mon entreprise ! Etude de cas

Anthony SEOQuantum

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains contenus peinent à gagner en visibilité ?

A la tête d’une agence pendant plusieurs années, j’ai pu remarquer ce type de phénomène :

  • Un contenu qui stagne entre la 40ème et la 90ème position après plusieurs semaines de publication
  • Suite à la publication du contenu, une ou plusieurs pages perdent leurs positions, elles sont déclassées de la SERP (page de résultats du moteur de recherche)

Bref, votre contenu est peu performant, pire encore votre site perd en positionnement et votre référencement naturel en bave ! Vous vous retrouverez les jours suivants avec votre client au bout du fil à lui rendre des comptes : s’agit-il d’une pénalité ? De mauvais backlinks ? … mais avez-vous songé à votre contenu ?

Cette l’histoire : je l’ai vécu et je pourrais la résumer par comment la sémantique a sauvé une TPE. Je vais vous expliquer, à travers une étude de cas, comment la rédaction de contenu SEO sans sémantique peut pénaliser votre référencement naturel et comment y remédier.

 

Une histoire d’univers sémantique

Les mots ont un impact, l'impact est mesuré par les actions des internautes et les actions de ces consommateurs sur un site web ont un impact sur l'image, la fiabilité et l‘attrait social de l’entreprise. Tout cela affecte le SEO (voir les facteurs de référencement) et par conséquent la visibilité dans le moteur de recherche et le succès de cette même entreprise.

Revenons aux bases de la sémantique : le problème essentiel pour un moteur de recherche comme Google est d’établir la pertinence d’une page pour un certain mot-clé donné. Les algorithmes comprennent mal le langage humain. Ils utilisent donc l’analyse sémantique pour essayer de comprendre le contenu d’une page. Ce processus est aussi utilisé pour identifier d'autres termes communs que le moteur de recherche «s'attendrait» à voir pour ce mot clé donné. Ceci est très différent d'une simple approche de densité du mot-clé, car il y aurait non seulement un indice de densité mais aussi un facteur d'occurrence de lexies associées. Bref il existe un univers sémantique lié à chaque mot-clé.  Pour plus de détails, j’ai écrit un article dédié : améliorer son référencement grâce à l’analyse sémantique.

Depuis l’avènement de Rankbrain et de Colibri, Google cherche encore plus à déterminer l’intention de l’utilisateur derrière un mot-clé. L’algorithme va d’autant plus porter son analyse sur les lexies secondaires qui composent la page afin d’orienter le lecteur sur le contenu le plus pertinent possible.

Que se passe-t-il lorsqu’une page contient deux ou plusieurs univers sémantiques ?

Revenons à notre étude de cas, voici le contexte : TPE dans le secteur de l’aménagement extérieur qui a revu l’intégralité de ses contenus/pages de son site web afin d’améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche. Dans notre cas, nous allons nous intéresser à deux catégories de produits en particulier.  

Voici le contenu de la première catégorie :

Texte SEO

Lors de l’analyse sémantique de ce texte, le moteur de recherche est incapable de déterminer de quel univers sémantique il s’agit. On y parle à la fois d’une thématique et d’une autre en utilisant à chaque fois le champ lexicaux des deux thématiques.

Univers sémantique obscur

Le rédacteur a saboté le référencement de la page en y insérant des lexies « toxiques ».  Ces termes vont parasiter la compréhension sémantique du contenu. Le moteur n’étant plus capable de déterminer la thématique de la page, il choisit l’option du déclassement. La page de la thématique n°1 (en bleu sur le texte) est passée du TOP 5 à la 40ème position quelques dizaines de jours après la publication de la version.

Rappelez-vous que les moteurs cherchent à répondre à l’intention de l’internaute avant tout, la SERP est constituée de résultats dont il sait mesurer la « qualité » !

Attention, je parle dans cet article d’univers sémantique ou champ lexical et non de polysémie. Certains mots que vous pourriez rechercher dans un moteur de recherche peuvent avoir plus d'une seule signification. Par exemple, le mot «souris» peut désigner un animal ou une souris d’ordinateur.  C’est ce qu’on appelle la polysémie.

 

Que faire pour optimiser le contenu sémantique ?

Bien entendu répéter le même terme encore et encore pour obtenir une densité élevée, sans lexies connexes, est un effort futile. Avec l’arrivée de la mise à jour Rankbrain, vous devriez vous concentrer sur :

Une intention internaute = un univers sémantique = une page de contenu

Par où commencer ?

L’optimisation a été découpée en deux grandes parties : l’optimisation sémantique sur la page et la structure du site.

Nous avons procédé ainsi sur la page à optimiser :

  1. Déterminer l’univers sémantique de la page
  2. Mesurer la densité des termes de la page
  3. Retirer les termes parasites (ceux qui sont hors champs lexical de l’univers)
  4. Renforcer le contenu par des termes du Wordprint

Dans notre étude de cas, nous avons retiré tous les termes qui sont en rouges, ces termes ont été ensuite utilisés sur la page n°2.

Nous avons procédé également à un travail sur les clusters thématiques SEO du site Internet, à l’instar du siloing, il s’agit d’une méthode de structures, d’arborescence de contenus. L’objectif est d’éviter une structure anarchique qui parasite la compréhension globale par les moteurs de recherche. Une page doit être elle aussi contextualisée dans la structure du site. Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’article l’avenir du SEO est-il le cluster thématique ?

Pour quels résultats ?

Etude de cas SEO

Copies d’écran de Google Search Console

Je n’ai pas pu remonter avant le mois d’aout 2016 (limite de la nouvelle search console ?).

  • La version pénalisante (avec les lexies parasites) a été mise en ligne à la fin juin 2016, la page de catégorie a dégringolé  dans le classement pour passer du TOP10 à la 76ème position.
  • La page n°2 a été publié fin juin également, elle n’arrive pas à se positionner
  • les versions optimisées des pages n°1 et 2 ont été mise en place fin octobre 2016
  • les premiers changements dans les positions se font sentir dès mi-novembre

La page n°1 (thématique bleue) a retrouvé son positionnement en TOP10 dans le mois qui a suivi la modification du contenu éditorial. Elle a atteint le triangle d’or 6 mois après (sans changement de contenu). Bref, le contenu remplit maintenant son rôle et génère du trafic ! 

sémantique google analytics

Par quoi commencer ?

Vous devez identifier les pages qui ont peu de visibilité, elles sont peut être pénalisées par un mauvais contenu. Vous pouvez :

  1. exporter depuis la Google Search Console la liste des pages qui ont une position moyenne supérieure à 35
  2. vérifier le contenu de ces pages : quelle est l’intention visée ? quel est l’univers sémantique cible ?
    1. Quelle est la longueur de mon contenu ?
    2. Existe-t-il des termes parasites ?
    3. Est-ce que ma page est renforcée sémantiquement ?
  3. Modifier votre contenu et enrichissez-le

Pour aller plus loin et éviter ce type de désagrément, je vous invite à utiliser SEOQuantum. Cet article est aussi l’occasion pour moi de vous présenter une toute nouvelle fonctionnalité de l’outil sémantique SEOQuantum. Cette fonctionnalité permet de détecter les termes parasites qui peuvent pénaliser votre SEO.

Outil sémantique

Outil SEOQuantum : lexies parasites

 

Lorsque vous analysez votre contenu via l’outil de test de texte, l’algorithme détecte les univers sémantiques qui ne correspondent pas à votre mot-clé cible. Ainsi vous pouvez supprimer en toute tranquillité vos termes toxiques J

Maintenant à vous de jouer, connectez-vous ou inscrivez-vous à l’outil pour essayer.

Boostez votre visibilité grâce à la sémantique

Optimisez vos contenus SEO grâce au deep learning.
SEOQuantum est l'outil qui vous apporte une aide indispensable à la rédaction de contenus SEO performants.