SEOQuantum Open Nav

Comment écrire un article SEO pour votre blog ?

Par
le Jeudi 28 avril 2022
Pour résumer :
Temps de lecture : 14 minutes

Vous passez du temps à soigner les textes de votre blog, mais personne ne les lit ? Quelle frustration ! Alors, évidemment, vous vous demandez comment écrire un article SEO performant… Je vous rassure, il existe des moyens efficaces pour optimiser vos contenus et attirer du trafic organique sur votre site internet. Dans ce billet, je vous donne 12 astuces pour répondre à cette question et vous aider à rédiger un article de référencement qui fera autant plaisir à vos lecteurs et aux moteurs de recherche.

🚀 Lecture express : l’essentiel pour savoir comment écrire un article SEO

Voici une infographie qui vous explique les 12 points à connaître pour savoir comment écrire un article de référencement.

Infographie : comment écrire un article SEO ?

 

Pour savoir en détail comment écrire un article SEO, je vous invite à poursuivre votre lecture.

👨‍🏫 Qu’est-ce qu’un article optimisé pour les moteurs de recherche ?

Écrire un article SEO (Search Engine Optimization), c’est créer du contenu textuel destiné à une publication sur votre blog. Pour que les internautes puissent le trouver, vous devez répondre aux directives de référencement proposées par Google, Bing, Yahoo et autres moteurs de recherche. 

De ce fait, si vous désirez rédiger un bon texte SEO, vous devez donc l’optimiser selon les critères du référencement naturel. Néanmoins, même si vous voulez savoir comment écrire un article SEO, ne perdez jamais de vue votre cible principale : l’internaute ! En effet, si vous n’écrivez que pour les robots d’indexation, votre texte aura de fortes chances d’être illisible et de rapidement rebuter votre lecteur.

👀 Pourquoi rédiger un article de référencement est important ?

Image d'illustration : pourquoi faut-il optimiser un article pour le seo ?

En optimisant le référencement de votre texte, vous avez une chance d’apparaître en haut des pages de résultats (SERP) et, de ce fait, d’être lu ! N’est-ce pas votre objectif premier quand vous écrivez un article ? Sachez que plus de 90 % des internautes ne vont pas voir la deuxième page de Google. Faire tout votre possible pour figurer parmi les dix premiers résultats est donc essentiel si vous voulez être visible sur la Toile.

Ainsi, en écrivant un bon article de référencement, vous avez la possibilité de générer un important trafic organique sur votre site. Toutefois, je vous rappelle que rédiger un texte optimisé pour le SEO n’est malheureusement pas suffisant pour vous démarquer de votre concurrence. En effet, vous devez également travailler sur les autres piliers du référencement que sont la stratégie, la technique et la popularité.

Pour en savoir plus sur tous les éléments de référencement à mettre en place, je vous invite à lire ce billet : Checkilist pour le SEO on-page et off-page (technique, contenu et liens externes).

💥 Comment écrire un article SEO en 12 étapes ?

Pour ne pas suroptimiser votre contenu est qu’il reste lisible pour les êtres humains, je vous invite à découvrir les 12 étapes qui me semblent essentielles pour écrire un article SEO de qualité. Avant de vous mettre à écrire, vous devez mettre en place une stratégie de contenu. Vous serez alors à même de peaufiner vos textes pour les moteurs de recherche et les internautes.

1. Trouvez les bons mots-clés

Avant même de commencer à rédiger du contenu pour votre blog, vous allez rechercher les mots-clés que vous souhaitez travailler. Il n’est pas nécessaire de vous intéresser uniquement à des requêtes qui ont de gros volumes de recherche, même si vous voulez bien sûr qu’il y ait un potentiel de trafic organique. Sachez toutefois que même en travaillant des longues traînes, vous avez des chances de vous positionner sur un grand nombre de mots-clés.

Pour trouver les bons mots clés, vous pouvez utiliser des outils de référencement, parcourir les pages de résultats des moteurs de recherche ou encore analyser votre concurrence SEO. Une fois ce travail effectué, je vous conseille de regrouper ces informations dans un calendrier éditorial. Celui-ci vous servira alors à diriger votre équipe éditoriale et à planifier vos publications sur le long terme.

Vous voulez plus d’informations sur les moyens de trouver les bons mots-clés ? Voici un article qui pourrait vous intéresser : Comprendre et créer la liste de mots-clés parfaite en SEO avec les outils.

2. Pensez aux clusters thématiques

Topic cluster exemple

Maintenant que vous connaissez les requêtes sur lesquelles vous voulez être visible sur Google, vous avez la possibilité d’élargir vos sujets pour les traiter de manière exhaustive. En créant des clusters thématiques, vous vous assurez de répondre entièrement aux besoins des internautes et à conserver votre trafic en les redirigeant vers vos pages connexes.

D’un point de vue SEO, cette stratégie est également tout à fait pertinente. En effet, si votre blog contient de nombreux articles qui traitent d’un thème dans son ensemble, vous démontrez aux moteurs de recherche que vous êtes un expert en la matière. De ce fait, lorsqu’un googleur fera une recherche qui correspond à votre domaine d’expertise, vous aurez de fortes chances d’être favorisé.

Pour en connaître davantage à ce sujet, voici l’article dont vous avez besoin : L’avenir du SEO est-il le cluster thématique ?

3. Développez le champ sémantique

Capture d'écran d'un cocon sémantique créé par l'outil de SEOQuantum

Écrire un article SEO n’implique pas que vous devez continuellement écrire le même mot-clé ! D’ailleurs, c’est tout le contraire… Pour le confort du lecteur et la bonne compréhension des robots de recherche, vous allez plutôt tenter d’utiliser tout le champ lexical et sémantique du sujet abordé.

En outre, utiliser un vocabulaire varié permet de se positionner sur un grand nombre de requêtes. Améliorer son contenu à l’aide de la sémantique est de ce fait un atout qui vous permet de considérablement améliorer votre visibilité sur Internet et d’attirer plus de visiteurs sur votre blog.

Si vous voulez maîtriser ce facteur d’optimisation de vos articles de référencement, n’hésitez pas à consulter cet autre article : L’optimisation sémantique : comment améliorer son contenu ?

4. Répondez à l’intention de recherche

Dernière étape essentielle avant de commencer la rédaction de votre article SEO, vous allez tenter de comprendre l’internaute. Essayez de déterminer l’intention de l’utilisateur lorsqu’il fait une recherche sur Google. Veut-il une information, désire-t-il faire un achat ou recherche-t-il un comparatif pour l’aider à prendre une décision ?

Pour prendre conscience de l’intention de recherche, je pense que le plus simple est de passer un peu de temps sur la SERP de Google. Ainsi, vous pourrez déjà prendre conscience des résultats affichés et voir à quel besoin ils répondent. Ensuite, vous pouvez consulter les pages proposées pour découvrir comment le contenu a été optimisé pour cette volonté particulière.

En complément à cette introduction, je vous propose de consulter ce billet : Comment articuler efficacement votre contenu autour de l’intention de recherche ?

5. Rédigez du contenu de qualité

Vous pouvez enfin commencer à rédiger et à mettre en place tout ce que vous avez analysé au préalable ! Votre objectif est maintenant de proposer du contenu à haute valeur ajoutée afin de vous démarquer de votre concurrence, répondre aux attentes de votre lecteur et transmettre un message positif aux moteurs de recherche.

En 2020, Google a d’ailleurs transmis des informations très claires à ce sujet dans leur guide d’évaluation EAT (Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness, soit expertise, autorité et confiance en français). Si vous maîtrisez l’anglais, voici ce document qui a été mis à jour en octobre 2021 : Google General Guidelines.

Trouvez tout ce que vous devez savoir sur ce thème en suivant ce lien : La qualité du contenu selon Google en une infographie.

6. Respectez les règles de la rédaction web

Technique de rédaction web : la pyramide inversée

Quand vous rédigez pour le Web, vous devez comprendre les spécificités de lecture numérique. Pour commencer, sachez que les mobinautes (internautes sur écrans mobiles, à savoir les portables et les tablettes) sont désormais majoritaires. Le format de lecture est donc réduit et vous devez adapter vos écrits pour qu’ils restent lisibles.

De plus, les sources de distraction sont nombreuses et la concurrence intense. En conséquence, vous souhaitez absolument réussir à rapidement intéresser votre lectorat et à le captiver pour qu’il poursuive sa lecture. Si vous ne pensez pas pouvoir y arriver, vous pourriez alors considérer de suivre une formation en rédaction web ou engager un rédacteur SEO.

Apprenez les règles de la rédaction sur Internet ici : Comment réussir une rédaction web de bonne qualité ?

7. Placez vos requêtes dans le texte

Votre texte est enfin écrit ! Vous êtes satisfait de sa qualité, avez respecté les règles d’écriture sur Internet, répondu à l’intention de requête et développé le champ lexical. Félicitations, vous n’êtes plus qu’à quelques étapes de pouvoir le publier ! Pour améliorer encore sa lisibilité et favoriser votre référencement, vous allez intégrer vos requêtes principales et secondaires dans les « zones chaudes ».

Pour optimiser un article SEO, on considère que de placer ses mots-clés dans l’URL, les balises du titre (H1) et des sous-titres (H2, H3, etc.) l’introduction ainsi que dans la conclusion sont d’une grande importance. Tout d’abord, cela permet au lecteur de rapidement se repérer. De plus, les robots d’indexation semblent donner beaucoup de valeurs à ces emplacements.

Vous aimeriez en savoir plus ? Prenez une dizaine de minutes pour lire cet article : Rédacteur SEO : quelles sont les clés d’un contenu web performant ?

8. Ajoutez des liens internes

Mettre des liens dans votre article de référencement qui redirigent vers d’autres pages de votre site est un élément d’optimisation à ne surtout pas négliger. Le maillage interne a en effet un pouvoir SEO très important, car il permet non seulement de proposer un complément d’information à votre visiteur, mais aussi aux robots de parcourir les pages que vous souhaitez mettre en avant.

Bien entendu, cela ne doit pas être fait au hasard ! Vous allez soigneusement penser aux ancres de lien, fournir des précisions sur la thématique abordée dans votre article SEO et partager le « jus » vers des pages spécifiques. En agissant ainsi, vous améliorez votre référencement organique et conservez votre trafic.

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette thématique en parcourant cet article : Le maillage interne : la colonne vertébrale du SEO.

9. Proposez des liens externes

Par peur de perdre son visiteur, les blogueurs rechignent bien souvent à placer dans leurs articles SEO des liens pointant vers d’autres sites internet. C’est légitime de penser ainsi, mais pourtant, c’est manquer à un critère du SEO : la confiance. En effet, si vous proposez une information complémentaire de qualité, Google va en penser le plus grand bien.

Vous devez comprendre que le but premier des moteurs de recherche est de proposer des résultats qui répondent aux intentions des internautes. Donc, dans le cas où les liens sortants que vous présentez sont légitimes, le message est positif. Et, pour ne pas perdre votre trafic, il vous suffit de forcer l’ouverture du lien dans une autre fenêtre du navigateur internet.

Voici d’ailleurs ce qu’en dit John Muller, webmaster trends analyst chez Google : « Ajouter des liens externes est un bon moyen d’apporter de la valeur à vos utilisateurs… Si c’est fait de manière naturelle et que vous proposez des informations complémentaires, il est donc pertinent d’ajouter des liens sortants. »  Je vous propose de visionner cette courte vidéo ou il donne son point de vue à propos de ce sujet (en anglais).

10. Intégrez des médias visuels et/ou vidéo

Même si on parle de contenu textuel, les images et les vidéos sont importantes pour votre référencement. Tout d’abord, vous vous créez une chance d’apparaître dans les recherches associées (films et photos). De plus, je considère qu’il y a deux objectifs distincts à insérer des médias dans votre article SEO.

  1. Ajouter de la valeur : une infographie, un screenshot (capture d’écran) et une vidéo permettent de préciser vos explications et de condenser l’information transmise.
  2. Reposer le lecteur : si vous avez tendance à rédiger de longs articles, votre audience risque de se fatiguer en lisant votre texte. Une image d’illustration est alors un bon moyen de lui offrir un moment de répit !

11. Optimisez vos métadonnées

Les métadonnées, ce sont les informations qui s’affichent sur les pages de résultats des moteurs de recherche. On différencie alors le méta-title des métadescriptions, et chacun de ces éléments mérite de contenir votre requête clé.

Capture d'écran : explication des métadonnées
  • Métatitre : c’est à nouveau une « zone chaude » pour Google et elle permet de mettre en avant la pertinence de votre sujet en rapport avec l’intention de recherche.
  • Métadescription : même si elle n’a pas d’influence directe sur le SEO, la description permet d’améliorer votre taux de clics, ce qui indirectement améliore votre classement Google.

12. Faites la promotion de votre contenu

Vous avez enfin fini votre article SEO et l’avez publié sur votre blog ! Maintenant, au lieu d’attendre les bras croisés qu’il soit indexé et qu’il apparaisse dans la SERP, je vous conseille fortement de le faire connaître sur d’autres canaux de communication. Cela vous permettra de rapidement attirer du trafic et, si votre contenu est bon, d’être partagé par ceux qui vous suivent.

  • Réseaux sociaux : Twitter, LinkedIn, Facebook, Instagram, etc. Trouvez le média social qui correspond le mieux à votre article et partagez-le avec votre audience.
  • Newsletter : même si vous n’avez pas des milliers de contacts, faites-leur savoir qu’un nouvel article vient d’être publié sur votre site web.
  • Autres sites : profitez de votre article pour proposer à d’autres blogueurs de le mentionner sur leur site web. Vous aurez ainsi l’opportunité d’obtenir un backlink gratuitement.

🎬 Conclusion

Si vous suivez ces 12 points d’optimisation d’un contenu destiné à votre blog, vous avez de fortes chances d’être visible sur les moteurs de recherche. J’ajouterais encore que pour savoir comment écrire un article SEO, vous devez toujours penser à ce que vous aimeriez recevoir comme information quand vous lisez un texte. En outre, votre connaissance du fonctionnement et des attentes des algorithmes des moteurs de recherche est essentielle pour attirer du trafic organique.

Et vous ? Comment faites-vous pour rédiger un article de référencement ? Avez-vous d’autres tactiques que celles qui ont été décrites dans ce billet de blog ? N’hésitez pas à nous le faire savoir, on serait enchanté d’en apprendre plus à ce sujet !

Finalement, pour tous les points qui concernent la mise en place de votre stratégie de contenu, le développement de votre champ sémantique et l’analyse de la performance SEO de votre texte, je vous invite à découvrir notre outil de référencement : https://www.seoquantum.com/outil-seo.

Besoin d'aller plus loin ?

Vous avez besoin d'appronfondir le sujet : l'équipe éditoriale vous recommande les 5 contenus suivants :

Moyenne des notes : 5 (1 vote)

Alors, prêts à booster votre référencement naturel ?

Testez notre version d'essai

Essayer gratuitement pendant 14 jours
SEOQuantum