Téléchargez gratuitement le modèle rédactionnel SEO

Recevez dès maintenant par e-Mail mon modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle que j'utilise au quotidien pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Obtenez gratuitement le modèle rédactionnel SEO pour la création de contenu performant Téléchargez le PDF
Obtenez le modèle rédactionnel pour la création de contenu SEO performant Téléchargez le PDF
Soyez 1er sur Google !

Téléchargez dès maintenant le modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Ancres SEO

Les ancres de liens en SEO : 5 erreurs à éviter

Anthony SEOQuantum

Qu’est-ce que les ancres de lien en HTML ?

Ceci est une ancre de lien

Lorsque vous cliquez dessus, vous êtes dirigé vers une autre page Web.

Il s’agit de la partie visible (sous le texte), cliquable d’un lien hypertexte.

Il est généralement caractérisé par le code HTML suivant :

<a href="https://www.seoquantum.com/billet/ancre-lien">A cet endroit se place l'ancre</a>

En référencement naturel, il existe 8 catégories différentes d’ancres de lien que vous allez pouvoir utiliser dans votre maillage interne, nous allons les découvrir ensemble.

 

1. L’ancre avec correspondance exacte

Imaginons qu’une personne décide de diriger ses lecteurs vers cet article et utilise pour ce faire l’expression « ancre de lien ». Dans ce cas, on parle de correspondance exacte.

En SEO, les ancres de liens ont une réelle importance dans le positionnement de votre site internet :  apprenez à les optimiser !

En effet, cette personne utilise le mot-clé que j’ai choisi comme sujet principal de ma publication.

L’avantage de ce type de lien est leur clarté. En effet, les internautes et les moteurs de recherche n’auront aucun mal à comprendre le sujet de la publication.

Google considère les textes d'ancre comme la description d’un lien. Mon article gagne ainsi en pertinence sur le mot-clé « ancre de lien ».

  • Efficacité SEO : Important
  • Risque de pénalité : Important

2. L’ancre avec correspondance partielle

De manière similaire à la correspondance exacte, une correspondance partielle utilise des mots-clés associés au sujet de la page. Il y a cependant une différence.

« Ancre de lien : pièges à éviter » ou « conseils pour vos ancres de lien » : voici deux exemples d’ancres de lien à correspondance partielle. En effet, le mot-clé principal est utilisé, mais il n’est pas seul. Les mots supplémentaires font de cette ancre une correspondance partielle et non parfaite.

Ce type de texte présente plusieurs avantages. Tout d’abord, il est possible de le modifier de manière à ce qu’il soit bien intégré au texte de la publication.

Ensuite, le mot-clé principal étant utilisé, il contribue à maintenir la pertinence de la page.

  • Efficacité SEO : Important
  • Risque de pénalité : Modéré

3. La marque

Le texte de ce type d’ancre utilise donc un nom.

Utiliser l’expression « SEOQuantum » pour diriger vers un article hébergé par le site Web du même nom constitue une ancre de lien dit « marque ».

Il est facile de comprendre que la page vers laquelle le lien pointe est associée à ce site.

Google considère qu’il s’agit d’une pratique saine et la récompense en améliorant la visibilité du site.

Et parce que le nom est lié à l’activité principale de la marque, les lecteurs ont une bonne idée du type de contenus que le site offre.

Si vous utilisez l’ancre texte « Starbucks », je sais que la publication aura pour sujet les cafés.

Essayez donc d’utiliser ce type d’ancre de lien lorsque la marque est assez connue.

  • Efficacité SEO : Modéré
  • Risque de pénalité : Faible

4. L’ancre générique

Les ancres génériques peuvent être utilisées lorsque vous souhaitez détourner l’attention de vos lecteurs. Dans ce cas, le lien n’est pas inclus de manière subtile, au sein de votre contenu.

Liste des ancres génériques :

  • Cliquez-ici
  • La page
  • L’article/le billet
  • En savoir plus
  • En lire plus
  • Ici

Il s’agit ici d’inviter l’internaute à cliquer sur le lien (« Cliquez ici et ... »). C’est donc la façon la plus directe d’inviter vos lecteurs à visiter une page.

En revanche, ils ne permettent pas aux moteurs de recherche de connaître le sujet du lien. Gardez cela à l’esprit lorsque vous envisagez d’utiliser des ancres génériques.

  • Efficacité SEO : Faible
  • Risque de pénalité : Faible

5. Les mots sémantiques

Ici, cela désigne simplement les mots-clés qui sont liés entre eux par une même thématique. La thématique de votre expression clé principale.

Google associe automatiquement les mots-clés sémantiques entre eux. Vous pouvez vous aider d'un outil comme SEOQuantum pour les trouver :


Ainsi, si vous souhaitez poster un lien pointant vers un contenu similaire, mais que vous voulez éviter d’utiliser le même mot-clé, le mot clé sémantique est votre meilleure option.

  • Efficacité SEO : Important
  • Risque de pénalité : Modéré

6. Les titres des publications

Utiliser le titre de la publication dans l’ancre de lien du lien semble assez naturel.

Cela permet à vos lecteurs et aux moteurs de recherche de connaître précisément le sujet du contenu.

Le seul inconvénient c’est qu’il est parfois difficile d’intégrer ce type d’ancre de lien dans votre texte.

Tout est affaire de mise en page, à vous de jouer !

L’important c’est que le lien soit utile à vos lecteurs.

  • Efficacité SEO : Modéré
  • Risque de pénalité : Modéré

7. L’URL

Il s’agit simplement d’une URL sans ajout ni modification.

Ainsi, au lieu d’écrire un texte, vous allez simplement copier l’URL de la page.

Ce n’est pas forcément très esthétique, mais cela a le mérite d’être clair.

À retenir :

  1. Favorisez ce type d’ancre de lien lorsque vous souhaitez diriger vers la page d’accueil d’un site Web (https://www.seoquantum.com/ par exemple).
  2. Évitez les URL longues et compliquées comme celle-ci : https://www.seoquantum.com/billet/ameliorez-seo-recherche-vocale

Le fait est que, si l’URL n’est pas courte et précise, l’ancre de lien ne sera pas agréable à lire.

  • Efficacité SEO : Faible
  • Risque de pénalité : Faible

8. Images

Je vous invite à cliquer sur cette image. Elle vous dirigera vers une autre page Web.

Dans ce cas, l’image agit comme un bouton HTML. L’ancre de lien réside dans l’attribut alt de la balise de l’image.

Si vous n’êtes pas familier avec l’attribut alt, sachez qu’elle est utilisée par les moteurs de recherche pour « lire » l’image.

Elle joue le rôle de description et permet aux robots d’indexation de la comprendre.

N’oubliez donc pas de remplir la balise alt lorsque vous utilisez ce type de bouton. C’est là que votre texte d'ancre doit se trouver.

  • Efficacité SEO : Faible
  • Risque de pénalité : Faible

 

Comme vous l’aurez compris, les ancres de lien sont visibles à la fois par les internautes et les bots d’indexation de Google.

C’est la raison pour laquelle elles sont si importantes.

Les ancres de lien ont donc une influence sur le référencement naturel de votre site.

En effet, elles donnent des indices précieux sur le contenu vers lequel elles renvoient.

 

Essayez de :

Privilégiez les liens naturellement intégrés au texte. Cela signifie qu’ils sont pertinents.

Il est normal, lorsque l’on écrit un article, de vouloir fournir au lecteur la meilleure expérience de lecture possible. Quelle est la meilleure façon d’insérer un lien dans une publication ? Sans doute en vous assurant qu’il s’adapte bien au texte.

Libre à chacun d’avoir des astuces différentes. Les options sont variées.

 

Cependant, ce n’était pas le cas il y a 6 ans…

Un peu d’histoire sur les liens et Google

Nous savons tous que les liens de retour constituent des signaux importants permettant à Google de se faire une idée de l’importance et de la pertinence de la page.

Malheureusement, comme souvent en matière de SEO, il existe des pratiques malhonnêtes et artificielles qui permettent de tricher (« Black hat »).

Google associe les liens avec leurs ancres et certaines personnes n’hésitent pas à utiliser un lien et son ancre plusieurs fois. De cette façon, le contenu apparaît parmi les premiers résultats, lorsque l’expression utilisée dans le texte d'ancre est utilisée comme mot-clé d’une recherche.

Pingu Google

En 2012, l’algorithme Penguin met fin à cette pratique douteuse. Ce dernier sanctionne les pages Web qui pratiquent le spamming en matière d’ancres ou qui suroptimisent leurs ancres de lien.

Les ancres de lien font, en effet, partie des éléments pouvant être optimisés pour améliorer le référencement.

Les ancres de lien des liens sortants sont aussi importantes que ceux des liens entrants.

Puisque vous n’avez aucun contrôle sur la manière dont les autres personnes rédigent leurs ancres de lien, tout ce que vous pouvez faire est d’optimiser vos pages pour qu’elles adaptent le meilleur maillage interne et ancres.

La clé du succès d’un bon référencement passe par un bon maillage de vos pages de votre site Web.

 

Les 5 erreurs à éviter à tout prix si vous voulez éviter la pénalité Google

Utiliser un seul type d’ancre de lien

Il existe 8 options différentes. Vous pouvez toutes les modifier pour répondre à vos besoins et créer ainsi 64 nouveaux types d’ancres de lien. Bon, j’exagère peut-être, mais vous comprenez l’idée. Pourquoi varier ?

Tout d’abord parce qu’il n’est jamais bon de se limiter. Ensuite parce que vous encourez des pénalités.

Il est impossible d’inclure vos ancres de manière naturelle en utilisant un seul type : il faut s’adapter au cas par cas.

De plus, la variation est plutôt récompensée par Google.

 

Utiliser de nombreux mots-clés dans vos ancres

Comme nous avons vu précédemment, les ancres des liens envoient un signal à Google.

Cela signifie donc qu’ils ont un impact sur la pertinence et le référencement.

Gardez tout de même à l’esprit que des pratiques néfastes existent et qu’elles ne sont aujourd’hui plus récompensées.

Il n’y a aucun doute là-dessus, surcharger vos ancres de lien vous vaudra des sanctions. Alors, évitez d’énerver Google !

À retenir :

  • Si vous souhaitez utiliser des mots-clés, faites-le avec parcimonie et uniquement lorsque c’est absolument nécessaire.
  • Un ou deux mots-clés sont suffisants et vous êtes sûr de ne pas être pénalisé.
  • Utilisez des mots-clés lorsque cela est vraiment nécessaire. Si ce n’est pas le cas alors je vous conseille d’éviter cette pratique.

 

Diriger les lecteurs vers des sites Web douteux

Sauf si votre site est aussi un site douteux, il faut éviter ce genre d’association.

Essayez de ne poster que des liens que vers des sites de qualité.

Diriger vos lecteurs vers des sites Web louches ne fait pas bonne impression.

 

Un petit conseil :

Si vous utilisez des extensions telles qu’AdBlock, mettez-les en pause avant de vérifier la qualité des pages que vous prévoyez d’inclure.

Certaines pages peuvent paraître normales et même agréables à lire uniquement parce que toutes les mauvaises choses ont été bloquées.

Sachez que vos lecteurs n’utilisent pas toujours ces extensions.

Vous pourriez donc leur faire courir un risque si vous ne vous assurez pas de la qualité des pages avant de créer vos liens externes.

 

Ne pas être pertinent

Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises (je vous le redis, car cela est très important): l’ancre de lien fournit des informations à la fois aux moteurs de recherche et aux lecteurs.

Assurez-vous donc que votre texte soit pertinent et instructif.

Si vous avez du mal à y parvenir, car vous avez peur qu’il soit considéré comme du spam, je vous conseille de l’inclure dans un texte pertinent.

Google est suffisamment « intelligent » pour comprendre un mot en analysant le texte qui l’accompagne (le contexte). Le texte qui entoure votre lien est donc pris en compte.

Ainsi, Google comprendra le sujet, même lorsque l’ancre de lien ne comprend aucun mot-clé, s’il est entouré d’un texte pertinent.

Voici un exemple :

Les liens et les ancres de liens sont au coeur de l'algorithme de Google. Pour les comprendre, il est important d'apprendre à utiliser les ancres de lien pour optimiser son SEO, pour en savoir plus rendez-vous sur notre article.

 

Utiliser plusieurs fois le même texte d'ancre pour une même URL

Sachez que cela relève du spamming (en particulier s’il s’agit de liens externes).

Souvenez-vous : Éviter le spam.

Si vous souhaitez améliorer le référencement de votre site Web sans tricher, ces pratiques sont à éviter.

Cela arrive d’être tellement enthousiaste à l’idée de partager un lien vers un contenu qui vous a beaucoup plu et de ne pas faire attention aux ancres des liens.

C’est pour cela qu’il faut toujours les vérifier avant de les publier et s’assurer ainsi qu’ils ne soient pas considérés comme du spam.

 

Notez cet article
Moyenne des notes : 4.8 (4 votes)

Boostez votre visibilité grâce à la sémantique

Optimisez vos contenus SEO grâce au deep learning.
SEOQuantum est l'outil qui vous apporte une aide indispensable à la rédaction de contenus SEO performants.