SEOQuantum Open Nav

Les mots-clés SEO : comment bien les choisir ?

Par
le Mercredi 19 décembre 2018 - Mise à jour Vendredi 25 juin 2021
Pour résumer :
Temps de lecture : 18 minutes

Choisir des mots-clés est sans doute l’aspect le plus important de votre stratégie de référencement. Elle permet d’orienter la rédaction de votre contenu, la manière dont vous approchez votre public ainsi que votre stratégie de contenu dans son ensemble.

Beaucoup de non-spécialistes ne sont pas suffisamment familiers avec ce type de méthode. Ils en savent assez pour tenter une stratégie qui souvent se révèle infructueuse.

Cette phase de recherche gagne à être simplifiée et beaucoup de novices en SEO la perçoivent comme complexe.

La choix de mots-clés SEO désigne le fait de trouver les mots et les phrases que les internautes utilisent lorsqu’ils recherchent des informations. Il s’agit aussi de déterminer le volume de recherche relatif à ces expressions ainsi que le niveau de concurrence. La recherche de mot-clé n’est pas constituée d’une seule étape ou action, mais un processus où toutes les étapes sont liées. Pour en savoir plus, consultez le guide complet sur la recherche de mots-clés en SEO.

Cet article est dans la continuité du guide, l’objectif ici est d’aborder la phase d’analyse et de nettoyage de la liste de mots-clés basée sur quatre aspects : le message que vous souhaitez transmettre, l’intention de requête de l’internaute, l’objectif perçu du moteur de recherche et la concurrence SEO.

🤴 Les 4 techniques efficaces qui influencent le choix de ses mots-clés SEO

Comme dit précédemment, vous devez vous concentrer sur 4 techniques pour faire le bon choix de mots-clés en référencement. C’est certain, si vous négligez l’un de ces aspects, votre stratégie de mots-clés ne sera pas pertinente !

Image d'illustration des 4 étapes pour choisir les mots-clés SEO

1. Choisir les mots-clés qui vous représentent

Le choix des mots doit être représentatif de votre entreprise et du message que vous souhaitez transmettre. Vous recherchez donc des termes pertinents qui s’intégreront parfaitement sur votre site internet. Pour y parvenir, vous allez tout d’abord faire un brainstorming et mettre sur papier tous les mots-clés qui sont liés à votre domaine. Faites attention à ne pas intégrer de vocabulaire trop technique, sauf si vous visez le B2B dans un domaine très précis. 

Une fois ce travail effectué, vous pouvez commencer à regrouper tous ces mots-clés dans un fichier Excel. Ce sera la base principale de l’arborescence de votre site Web. En vous basant sur ce document, vous serez alors capable de définir les différents clusters thématiques pour vous assurer de traiter de toute la sémantique liée aux sujets que vous abordez.

2. Choisir les mots-clés qui répondent aux intentions de requête de vos clients

Dans un deuxième temps, vous devez comprendre votre client cible et imaginer quels mots-clés pertinents répondront à leurs termes de recherche. Pour y parvenir, inspirez du vocabulaire qu’ils utilisent lorsqu’ils communiquent avec vous. Vous satisferez ainsi leurs intentions de requête, ce qui vous apportera du trafic qualifé. Je vous rappelle d’ailleurs que c’est un aspect fondamental de votre stratégie de référencement.

En respectant cette étape, vous utilisez les mots-clés que votre buyer person utilise et pourrez alors proposer du contenu de qualité sur des requêtes pertinentes. C’est donc le meilleur moyen de satisfaire votre clientèle, et donc de booster votre chiffre d’affaires. Ajoutez les termes ainsi sélectionnés et ajoutez-les à la feuille Excel que vous avez commencée lors de l’étape précédente.

3. Choisir les mots-clés qui correspondent aux attentes des moteurs de recherche

Maintenant que vous connaissez les attentes de vos clients types et que vous avez listé les mots-clés qui représentent votre philosophie, vous allez vous intéresser aux attentes des moteurs de recherche. Pour rédiger un contenu en concordance, vous allez donc analyser la première page de Google sur chaque mot-clé. Cela vous permettra de comprendre quel type de contenu vous devez rédiger pour telle requête clé. On différenciera trois types de résultats :

  • Informationnel : répond aux questions « comment » et « pourquoi », guide étape par étape ou donne une définition précise.
  • Commercial : aide à faire un choix en proposant des solutions, des comparaisons de produits ou des avis.
  • Transactionnel : permet de vendre un produit en informant par exemple sur le prix, la commande ou la disponibilité.

Dans votre liste Excel, ajoutez ces informations à côté de chaque mot-clé afin d’orienter efficacement la rédaction de votre contenu. En faisant ainsi, vous augmentez considérablement vos chances d’apparaître au sommet de la SERP.

4. Choisir les mots-clés en fonction de la concurrence SEO

Pour découvrir d’autres mots-clés et savoir si vous avez une chance de vous placer parmi les premiers résultats affichés, vous allez alors effectuer une analyse approfondie de votre concurrence SEO. Pour commencer, vous allez certainement trouver de nouveaux mots-clés auxquels vous n’aviez pas pensé. Ensuite, vous connaîtrez les termes de recherches à fortes concurrences. Ceux-ci devront certainement être travaillés, mais ne représentent pas forcément votre priorité.

Petite astuce : les requêtes généralistes (par exemple : voiture) sont souvent très compliquées pour positionner correctement votre site internet.

Vous avez maintenant une liste détaillée de tous les mots intéressants pour rédiger le contenu de votre site ou de votre blog. Mais sont-ils pertinents d’un point de vue SEO ? Est-ce que ce répertoire de mots-clés est suffisant pour avoir un bon référencement naturel ? Lisez la suite pour trouver les réponses à ces questions !

🔑 Comment bien choisir les mots-clés en référencement ?

Choisir les mots-clés pour le SEO est d’une grande importance. La plupart des articles sur le sujet de la recherche de mots-clés mentionnent uniquement le fait de trouver des idées et de connaître le volume de recherche. Cela est problématique, car ils laissent de côté un aspect important de la recherche : la manière dont les moteurs de recherche comprennent les mots-clés.

Image d'illustration de comment choisir les bons mots-clés SEO

Le volume de recherche n’est pas votre priorité pour choisir vos mots-clés

J’entends trop souvent des propriétaires de site internet vouloir uniquement se positionner sur des mots-clés à fort volume de recherche. Le fait est qu’ils négligent un fait essentiel du SEO : si vous rédigez du contenu de qualité en étoffant votre champ lexical, votre page sera référencée sur un grand nombre de mots-clés. Par exemple, si vous ne visez qu’un seul mot-clé qui est recherché 500 fois par mois, vous n’obtiendrez pas le même trafic que si votre article est en première page de Google sur 100 requêtes qui n’ont que 10 recherches mensuelles.

D’autre part, la concurrence est féroce sur les mots et expressions clés qui sont beaucoup recherchés. Et finalement, vous prenez un gros risque en ne vous plaçant que sur un seul mot-clé. Car si votre URL disparait de la première page des résultats de recherches, vous n’aurez plus aucun trafic organique. Donc même si vous optimisez votre page sur un mot-clé important, ne négligez pas le nombre de mots-clés associés !

Choisir un mot-clé principal

Le mot-clé principal sera le noyau de votre page. C’est celui qui doit répondre en priorité à l’intention de requête des internautes. En effectuant votre travail préalable (mots-clés en fonction de votre entreprise, vos clients, Google et votre concurrence), vous avez déjà une bonne idée de quelles requêtes clés vous allez travailler. Vous pouvez également définir leur priorité en fonction de leur difficulté SEO et de vos objectifs commerciaux.

Si vous êtes à la création de votre site internet, c’est une excellente source d’information pour créer votre cocon sémantique. Si votre site est déjà en ligne, cette liste de mots-clés vous guidera pour alimenter votre blog et mettre à jour votre contenu de manière pertinente. 

Trouver les mots-clés secondaires

En utilisant un maximum de synonyme et en développant votre champ lexical, vous aurez deux avantages : vous ferez plaisir à votre lecteur et vous satisferez les exigences des algorithmes des moteurs de recherche. De plus, vous augmentez vos chances de positionner votre contenu sur de nombreuses requêtes associées. C’est donc le meilleur moyen d’augmenter votre visibilité sur Google et faire exploser votre trafic ! Pour trouver des mots-clés secondaires, vous pouvez procéder de plusieurs manières :

  • Recherches associées sur Google : lorsque vous faites une recherche sur Google, vous avez des propositions de recherches liées à votre mot-clé. Cela peut être des questions relatives à la thématique ou l’utilisation de synonymes.
  • Analyse du champ lexical de votre concurrence : si vous ne voulez pas passer trop de temps à effectuer ce travail, concentrez-vous principalement sur le titre principal (et le méta-title), l’introduction, les mots en gras et les sous-titres.
  • Utiliser un outil en ligne : des outils comme SEMRush, Ubersuggest ou Ranxplorer permettent de rapidement trouver un grand nombre de mots-clés secondaires que vous pourrez utiliser pour optimiser votre contenu.

Rechercher les longues traînes

La longue traîne est certainement le moyen de plus efficace d’attirer du trafic qualifié et d’augmenter son taux de conversion. Vous pouvez associer des mots-clés ou utiliser de longues expressions clés afin d’atteindre un public extrêmement ciblé. Ne soyez pas déconcerté par le petit volume de recherche de ce type de requête, car elles sont très efficaces et permettent de vous différencier de votre concurrence.

La méthode de recherche de longues traînes est similaire à celle proposée pour trouver les mots-clés secondaires. Toutefois, vous pouvez réellement laisser libre cours à votre intuition et à votre créativité, car elles sont souvent uniques. Mettez-vous à la place du lecteur que vous souhaitez attirer sur votre site et essayez de reproduire son vocabulaire lors de sa recherche sur Google.

⚗️ Google comprend-il bien votre mot-clé ?

Google doit faire face à beaucoup de nuances dans les requêtes de recherche. Par exemple, le terme « plomberie » peut être utilisé pour trouver un plombier, acheter des fournitures de plomberie, ou découvrir l’Histoire de la plomberie. Google affiche le type de sites qu’il pense être le plus pertinent pour ce mot-clé. Ainsi, évitez d’utiliser les termes qui vous semblent pertinents si Google leur attribue un sens différent. On parle ici d’intention de recherche cachée de mot-clé.

Par exemple, si vous travaillez pour un cabinet d’architecte, vous pouvez sans doute choisir l’expression « bureau » pour le design de la pièce. Ce n’est pourtant pas une bonne idée, car cette expression est principalement utilisée par Google pour les pages à propos du meuble bureau.

Recherche Google

Recherchez vos mots-clés sur Google. Analysez les 10 premiers résultats. Quels sont les sites qui apparaissent ? Correspondent-ils à l’intention de votre mot-clé ? S’agit-il de sites commerciaux, de blogs, de sites gouvernementaux, de sites d’emploi ? Votre site sortirait-il du lot s’il apparaissait dans le top 10 ?

Vous serez plus susceptible d’être bien référencé sur un mot-clé si les autres sites font partie de votre industrie. Si vous avez un site dédié à la santé, le mot-clé « AMELI » présente un niveau de difficulté élevé, car 8 sites Web sur 10 sont les sites du gouvernement ou de la CPAM.

Si vous choisissez de l’utiliser tout de même, éviter de construire votre stratégie de mots-clés autour, car Google privilégie les sites du gouvernement.

⚔️ Suis-je capable d’affronter les concurrents sur ce mot-clé ?

Google prend en compte plus de 200 facteurs SEO pour décider du référencement des pages sur une certaine demande. Un des facteurs les plus importants est « l’autorité ». Il s’agit de la réputation d’un site. Ce sujet est assez complexe, mais en gros Google préfère les sites connus, comme Le Monde, Wikipédia ou Amazon aux petits sites Web inconnus.

Votre but est de choisir des expressions sur lesquelles vous pourrez être présent, car la concurrence n’est pas trop élevée. Imaginez que vous soyez un jeune acteur (théâtre ou cinéma). Vous allez essayer de gagner un peu de temps d’expériences de manière à avoir l’occasion d’impressionner quelques spectateurs.

Vous pourriez essayer d’auditionner pour le dernier film de Tarantino ou de Jacques Audiard. Si vous êtes pris, vous aurez la chance de jouer devant des millions de personnes. Le problème est que vous n’aurez qu’un second rôle ou pire simple figurant.

Il est plus judicieux d’adhérer à une troupe de théâtre locale et d’obtenir de temps de scène. Vous impressionnerez moins de personnes, mais elles seront véritablement intéressées par votre jeu. Vous jouerez devant un public plus nombreux éventuellement, mais plus tard.

Bref… pour bien choisir et prioriser votre liste de mots-clés, vous devez connaître le niveau d’intensité de la concurrence du point de vue de leurs autorités.

Des entreprises comme MajesticSEO, Semrush, Ahrefs, Moz possèdent des logiciels qui vous permettent d’identifier le niveau de concurrence d’un mot-clé. Certains de ces outils sont gratuits et d’autres payants.

🚨 TOP des outils pour analyser la concurrence d’un mot-clé

Votre simple instinct ne suffit pas pour analyser la concurrence SEO d’un mot-clé. Bien entendu, si vous retrouvez toujours les mêmes concurrents au sommet des pages de résultats des moteurs de recherche, cela est un bon indicateur. Toutefois, cette technique n’est pas suffisamment précise et est largement chronophage. C’est pourquoi je vous propose ci-dessous une liste des outils (payants et gratuits) qui permettent d’accélérer votre travail d’analyse et d’affiner vos résultats.

Ahrefs (payant)

Rendez-vous sur le site de Ahrefs.com pour connaître le Domain Rating (DR) de votre nom de domaine ou bien indiquez le mot-clé souhaité pour effectuer une analyse de la SERP.

Ahrefs

Ahrefs Rank (AR)

Si vous triez tous les sites Web du monde en fonction de la puissance de leurs liens/backlink, vous obtenez le classement Ahrefs (AR).

Ainsi, AR n° 1 appartient au site Web avec le profil de backlink le plus puissant (Facebook.com), le n° 2 à Twitter.com, le n° 3 à YouTube.com, etc.

Domain Rating (DR)

Domain Rating (DR) indique la « popularité des backlinks » relative du site Web par rapport à tous les autres sites Web de la base de données Ahrefs sur une échelle logarithmique de 100 points (le plus fort).

MajesticSEO (payant)

Rendez-vous sur majestic.com pour connaître le trustflow (l’autorité) de votre nom de domaine. Télécharger l’extension de Majestic pour Google Chrome ou Firefox, vous permet de connaître l’autorité du nom de domaine de chaque site que vous visitez.

La particularité de Majestic ? L’outil possède un outil d’analyse et de mesure de la thématique (topical) du site ou d’une page Web appelé le Topical TrustFlow. Chaque lien de chacun des sites de la toile transmet une autorité et une thématique par effet cascade. C’est une indication très utile pour juger de la pertinence d’un site dans une thématique précise.

Majestic

Ici, Seoquantum.com possède un Topical TrustFlow en majorité sur « Computers/Internet/Searching » ce qui correspond parfaitement à ma thématique (SEO).

Moz (gratuit)

J’utilise souvent cet outil, car il intègre un plug-in pour le navigateur et c’est gratuit, très pratique. Découvrez l’autorité de domaine de votre site en téléchargeant (gratuitement) MozBar pour navigateur. Vous pouvez aussi entrer l’adresse de votre site sur Open Site Explorer (via Moz).

Moz

Maintenant que vous avez une idée du score de votre site Web, effectuez une recherche dans le navigateur. Votre extension MozBar doit être activée.

Sous chaque résultat de recherche, vous verrez deux nombres : un pour l’autorité de la page et un pour l’autorité du domaine.

Recherche Google Moz

Les autorités des domaines sont-ils trop élevés pour vous ? La page des résultats de la recherche est prise par des marques et des sites très connus ?

S’il y a beaucoup de sites ayant un score élevé parmi les résultats, les pages affichées sont-elles utiles ?

Si vous étiez réellement en train de rechercher ce mot-clé, seriez-vous intéressé par les résultats ? Souvent, lorsque Google n’est pas en mesure de proposer une bonne réponse, il choisit le contenu le moins « hors sujet » qui provient d’un site dont le score d’autorité est élevé.

Cependant, si de nombreux articles réellement utiles rédigés par des marques et des sites connus font partie des résultats, je vous déconseille d’utiliser cette expression.

Et, comme vous pouvez le voir sur cette recherche, vous ne serez jamais bien référencé sur le terme « iPhone ».

Utilisez ces informations pour modifier votre liste de mots-clés. Évitez d’utiliser des mots-clés lorsque vos chances sont très faibles. Voyez cela comme l’occasion d’être plus précis.

Par exemple, si le niveau de difficulté de l’expression « carré potager » est trop élevé, vous pourriez être en mesure de vous faire remarquer sur une expression de longue traîne, par exemple « carré potager légumes hiver »

Une grande partie de ce processus fait appel à votre sens du jugement. Il faut de la pratique pour prendre les bonnes décisions et pour bien connaître ses chances. D’ailleurs, même les professionnels du référencement naturel ont parfois du mal à rechercher des mots-clés. N’oubliez pas, le mieux est l’ennemi du bien.

Suivez ces étapes et vous aurez un avantage sur vos concurrents. Cela vous permettra aussi de vous faire une meilleure idée du niveau de votre propre site et d’affiner votre stratégie de contenus.

Récapitulatif pour choisir les mots-clés SEO

Lorsque vous recherchez et analysez des mots-clés pour votre référencement Google, il est facile de faire fausse route ou de procrastiner. Pensez à bien vérifier chaque étape.

1. Organisez vos mots-clés en fonction des sujets

Ainsi, vous utiliserez les mots-clés sur votre site d’une manière organisée. Rédiger une seule liste de mots-clés est un bon début, mais essayez rapidement de créer plusieurs listes de mots-clés liés.

2. Ne perdez pas de vue votre site Web

La recherche de mots-clés doit se faire dans le cadre de la création de vos pages de contenu. Posez-vous la question suivante : les mots-clés que j’ai trouvés sont-ils vraiment adaptés à mon site ? Votre site constitue-t-il une bonne réponse aux questions et aux mots-clés ? N’oubliez pas que pour cibler des mots-clés il vous faut les utiliser sur votre site.

3. Ne perdez pas de vue l’intention de recherche

Il arrive souvent que le sens qu’attribue Google à un mot-clé soit différent. Vous devriez vous en rendre compte pendant le processus de recherche, mais restez tout de même vigilant. Par exemple, les mots-clés composés du nom d’une industrie + du terme « annonces » sont surtout utilisés par des personnes à la recherche d’offres d’emplois.

Google n’est pas toujours capable de comprendre ce type de nuances. Souvenez-vous-en lorsque vous choisissez vos mots-clés.

N’oubliez pas d’évaluer ces trois facteurs pour choisir vos mots-clés. Rien ne sert de courir derrière un mot-clé ayant un volume de recherche important, mais inatteignable. Pensez toujours au message que vous souhaitez transmettre, à l’intention de requête de vos clients cibles et à la perception de votre contenu par les moteurs de recherche. Une fois que vous avez fait votre choix des mots-clés SEO, vous pourrez alors passer à l’organisation de votre stratégie de référencement : la création d’un planning éditorial.

 

Besoin d'aller plus loin ?

Vous avez besoin d'appronfondir le sujet : l'équipe éditoriale vous recommande les 5 contenus suivants :

Moyenne des notes : 5 (9 votes)

Alors, prêts à booster votre référencement naturel ?

Testez notre version d'essai

Essayer gratuitement pendant 14 jours
SEOQuantum