Téléchargez gratuitement le modèle rédactionnel SEO

Recevez dès maintenant par e-Mail mon modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle que j'utilise au quotidien pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Obtenez gratuitement le modèle rédactionnel SEO pour la création de contenu performant Téléchargez le PDF
Obtenez le modèle rédactionnel pour la création de contenu SEO performant Téléchargez le PDF
Soyez 1er sur Google !

Téléchargez dès maintenant le modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

redacteur seo

Rédacteur SEO : quelles sont les clés d’un contenu web performant ?

Anthony SEOQuantum

Par définition, le rédacteur SEO est un rédacteur / journaliste / éditorialiste qui se différencie d’un rédacteur web standard en optimisant son contenu selon les règles du référencement naturel. Il cherche ainsi à maximiser les chances d’une page web de figurer dans les premiers résultats de recherche des moteurs comme Google.

Rédacteur web, un métier en mutation

A l’heure où Google laisse petit à petit sa casquette de moteur de recherche pour celle de moteur de réponse, savoir écrire pour le web n’a jamais été aussi complexe.

Recherche vocale, position zéro et usage du smartphone ont redistribué les cartes, si bien que les rédacteurs web doivent aujourd’hui jongler avec de nombreuses contraintes. Voici donc quelques clés pour aider les rédacteurs SEO à publier des contenus performants.

Pour vos contenus web : pensez SEO, pensez UX !

Alors que votre stratégie éditoriale est en place, vous vous apprêtez à écrire vos premiers contenus en tant que rédacteur SEO, sur votre site ou votre blog ? Attention, pas de précipitation !

Des études comme celle de Nielsen Norman Group mettent en avant l’importance d’une bonne stratégie commune Contenu / UX (User Experience). En effet, le haut de page revêt une importance fondamentale dans la manière dont on veut délivrer un message à l’internaute.

Les zones chaudes ci-dessous (en rouge) confirment l’importance de bien penser son template. On considère que les 100 premiers mots sont primordiaux pour qu’un rédacteur SEO donne envie à l’internaute de lire le reste de la page. Google donnerait d’ailleurs plus de poids au haut du contenu qu’au reste de la page.

Le visuel d’illustration de la page, s’il occupe trop d’espace ou n’est pas assez évocateur, peut refroidir l’internaute dans sa volonté de lire le contenu.

Contenu et zone chaude

Cette étude met par ailleurs en avant l’importance des micros-contenus pour tout rédacteur SEO : titres, liens, intitulés de rubriques, encadrés, listes à puces…  Les contenus faisant l’objet d’une mise en forme spécifique retiennent plus l’attention du lecteur.

Un autre constat flagrant est qu’en majorité, les internautes ne lisent pas l’intégralité d’une page, en tout cas pas mot à mot. C’est même de plus en plus le cas alors que la moitié des contenus consommés le sont sur smartphone. C’est pourquoi la hiérarchisation et la valorisation des informations sont primordiales pour un rédacteur web spécialisé dans le SEO.

 

Les 3 niveaux de lecture d’un contenu web

La lecture repérage

  • Survol de l’écran pour se repérer dans la page.
  • Les titres sont 5 fois plus lus que le texte.
  • Les intitulés de rubriques, titres, inter-titres et accroches sont les seuls éléments lus par l’internaute. Le rédacteur SEO doit donc particulièrement s’attarder sur ces points.

La lecture balayage

  • Seuls les premiers mots d’un contenu et les éléments mis en avant sont lus.
  • Titres, inter-titres, accroches, mots en gras, liens, listes à puces, illustrations et leurs légendes : ce sont les éléments plébiscités par les internautes.
  • On estime qu’environ 5 éléments d’information en moyenne seront analysés par l’internaute.

La lecture profonde

  • Plus rare, elle se rapproche de la lecture d’un document imprimé.
  • Réservée à des contenus très spécifiques et pointus.
  • Une hiérarchisation impeccable du contenu, une production claire et vulgarisée du rédacteur SEO ainsi qu’une navigation facilitée (par des ancres en haut de page notamment) peuvent amener l’internaute vers ce type de lecture.

Avant de rédiger, posez-vous les bonnes questions

Vous êtes rédacteur SEO et vous allez vous lancer dans l’écriture d’un article ? Que ce soit pour votre propre blog / site ou pour celui d’un client, ne partez jamais bille en tête. Vous avez pour finalité de proposer une offre ou un produit, et in fine de générer des conversions (vente directe, prise de contact…).

Que le brief de votre client soit léger ou que vous soyez novice en création de contenu web optimisé pour le SEO, voici les questions indispensables avant de débuter toute rédaction web :

  • À qui s’adresse ce contenu web ? Quel persona (votre client idéal) ?
  • Quels sont les besoins / les attentes du persona identifié ?
  • Quel est le type de message que l’on souhaite leur transmettre ?
  • Quels sont les objectifs de ce contenu : communiquer ou convertir ?
  • Quel est son rôle au sein de la stratégie globale de l’institution concernée ?
  • Quels sont les concurrents directs et SEO ?
  • De quelle manière les premiers résultats sur Google ont-ils structuré et orienté leur contenu ?

Il reste évidemment un prérequis indispensable pour qu’un rédacteur SEO oriente son contenu de manière ROIste :

  • Quel mot-clé cherché par les internautes va vous permettre d’être visible sur Google et d’ainsi générer trafic et conversions ? Mettre la sémantique au service de la conversion, c’est s’assurer d’optimiser son temps passé et de donner un vrai sens à votre rédaction SEO.

Optimisation SEO : comment trouver le bon mot-clé

Un rédacteur SEO peut appréhender sa production de deux manières : partir d’abord du mot-clé ou d’abord du sujet qu’on lui aura demandé de traiter. Dans les deux cas, mieux vaut utiliser un outil d’identification d’opportunités sémantiques.

Utiliser l’outil de recherche de mots-clés SEOQUANTUM va vous faire gagner un temps précieux dans votre recherche de nouveaux mots-clés sur lesquels rédiger du contenu. De nombreux critères tels que le volume de recherche, la concurrence et la difficulté, viendront vous pousser en quelques clics les expressions les plus prioritaires.

Les caractéristiques d’un contenu bien optimisé

Evidemment, cette analyse purement SEO de recherche du bon mot-clé va de pair avec votre analyse marketing stratégique. Un internaute arrivant sur votre page depuis Google doit y trouver l’information qu’il est venu chercher. C’est là tout le talent d’un bon rédacteur SEO. On considère que si les internautes sont satisfaits d'une page il y a de grandes chances que Google le soit aussi.

Voici donc les points sur lesquels il vous faut absolument vous attarder :

  • Un contenu structuré : Pour permettre une identification rapide du sujet principal et faciliter le repérage au sein de la page, il faut soigner la structuration du contenu.

Théoriquement, à chaque page web doit correspondre un titre de niveau 1. S’il y a lieu, des intertitres de niveau 2 vont ensuite organiser les différents paragraphes de contenu.

Mais la structure utilisée par le rédacteur SEO dépend de la typologie du site et des objectifs de la page. On parle souvent du principe de la pyramide inversée, pour hiérarchiser les informations en fonction de leur degré d’importance.

 

pyramide inversee
  • Un contenu mis en valeur : valorisez les expressions clés identifiées à l’aide d’SEOQUANTUM. Privilégiez les zones stratégiques du contenu vues précédemment et attardez-vous particulièrement sur vos 100 premiers mots. Titres, inter-titres, puces, balises d’emphase, ancres de liens sont autant de points sur lesquels un rédacteur SEO doit particulièrement s’attarder.
  • Un contenu en position zéro : Saint Graal du référencement en 2018, la position zéro (située au-dessus des résultats traditionnels), s’obtient plus facilement en répondant directement à une question en début de contenu. L’utilisation de puces et de tableaux encourage par ailleurs Google à choisir votre contenu comme réponse.

position zero google
  • Un contenu dense : comptez 500 mots minimum pour tout contenu web optimisé. Google semble même privilégier de plus en plus des contenus très longs, documentés mais bien agencés (1500 mots environ). Un contenu long permettra au rédacteur SEO d’augmenter la densité de mots-clés tout en balayant l’intégralité du champ sémantique.
  • Un contenu unique : Google favorise les contenus qualitatifs, uniques et utiles aux internautes. Plus que jamais, rédigez des contenus destinés à informer, convaincre et satisfaire l’internaute et pas seulement à fournir du texte optimisé à Google.

 

Rédacteurs web : oubliez le keyword stuffing !

Un contenu web structuré, dense et unique est un premier pas vers une bonne indexation par Google. Encore faut-il ne pas avoir fait de keyword stuffing, en français « bourrage de mots-clés ». Proscrite depuis la mise à jour Google Penguin (2012), cette pratique fortement sanctionnée par Google vise à remplir exagérément votre page de mots-clés. Pour éviter d’être pénalisé, un rédacteur SEO doit :

  • Eviter de mettre le mot-clé principal à chaque titre et intertitre ;
  • Eviter de répéter le mot à toutes les phrases (ex : « Vous cherchez à rédiger un article pour le web ? En effet, la rédaction d’un article pour le web… ») ;
  • Eviter de penser pouvoir berner Google, par exemple en enchainant les synonymes.

 

Quelle densité de mots-clés respecter en SEO ?

Alors évidemment, la frontière entre un contenu optimisé et le keyword stuffing peut parfois être un peu mince. Il existe ainsi plusieurs méthodes pour s’assurer d’une bonne densité :

  • Mathématiques : des calculs tels que celui du TF-IDF (de l'anglais term frequency-inverse document frequency) sont des mesures statistiques un peu complexes, surtout pour des profils éditoriaux. Heureusement, il existe des outils tels qu’SEOQUANTUM pour calculer la bonne fréquence d’un mot-clé dans un contenu, et ainsi faciliter la vie des rédacteurs SEO.
    IDF SEO
  • Le feeling éditorial : complémentaire de la méthode mathématique, elle reste plébiscitée par de nombreux rédacteurs SEO. Elle fera sourire les profils plus orientés data et pourtant, elle rejoint les guidelines évoquées plus haut, à savoir être naturel dans sa rédaction web.

Avant de vous inquiéter du nombre de fois qu’un mot-clé a pu être répété sur votre page, concentrez-vous sur l’endroit où vous les avez placés, si votre contenu est d’une haute pertinence et si vous avez bien balayé le champ sémantique autour de votre expression clé. Un rédacteur SEO fait du référencement naturel : soyez naturel !

Pourquoi faut-il actualiser régulièrement ses contenus ?

Votre contenu s’est positionné dans les premiers résultats des moteurs de recherche, sur l’expression de votre choix ? Félicitations ! Il faut donc maintenant faire en sorte qu’il y reste.

Parmi les critères qui vous assureront de garder votre place, l’animation d’un contenu et sa mise à jour régulière sont des facteurs de qualité pour les moteurs de recherche comme Google. Par mise à jour de contenu on entend :

  • Mettre à jour toutes les dates : que votre contenu se nomme « Où investir en 2018 ? » ou qu’un autre article contienne une phrase type « Cette année le marché s’est bien porté et il en sera de même en 2019 », pensez à changer les dates autant que nécessaire.
  • Mettre à jour selon l’actualité : une nouvelle loi, un changement de club pour un joueur, un divorce entre deux stars, un nouveau film à l’affiche pour un comédien… Mettre à jour son article en fonction de l’actualité est primordial pour un rédacteur web SEO, à la fois pour le lecteur et pour les moteurs de recherche.
  • Mettre à jour son maillage interne : plus un site est actualisé régulièrement, plus la fréquence du passage des robots va être élevée et plus les nouvelles pages seront rapidement indexées. Un rédacteur SEO s’attache à varier les liens et ses sert de ses pages bien indexées pour mailler d’autres pages à fort enjeu. De même, mailler votre ancien contenu depuis un nouveau contenu publié va faciliter un nouveau passage des robots.

En conclusion, tout rédacteur SEO devrait s’attarder à rédiger un contenu vraiment naturel, aussi qualitatif sur son fond que sur sa forme. UX et SEO sont aujourd’hui indissociable d’une création de contenu orientée performance et conversion.

Pensez mobile : structurez, informez, engagez !

Boostez votre visibilité grâce à la sémantique

Optimisez vos contenus SEO grâce au deep learning.
SEOQuantum est l'outil qui vous apporte une aide indispensable à la rédaction de contenus SEO performants.

Content marketing