Téléchargez gratuitement le modèle rédactionnel SEO

Recevez dès maintenant par e-Mail mon modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle que j'utilise au quotidien pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Obtenez gratuitement le modèle rédactionnel SEO pour la création de contenu performant Téléchargez le PDF
Obtenez le modèle rédactionnel pour la création de contenu SEO performant Téléchargez le PDF
Soyez 1er sur Google !

Téléchargez dès maintenant le modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Facteurs SEO

Les critères de classement de Google en 2018

Anthony SEOQuantum

Suite à la lecture de l’article « SEO : les critères les plus importants selon 140 référenceurs » du journaldunet, j’ai voulu réagir et apporter mon point de vue à la question des facteurs SEO.

Pourquoi se soucier des facteurs de classement ?

Il est important de connaitre les critères de classement qui ont un impact majeur pour votre référencement naturel. Grâce à une analyse, vous allez pouvoir adapter votre contenu, l’environnement et les signaux pour maximiser vos chances de positionnement et ainsi dépasser vos concurrents.

Quels critères ont le plus de poids en matière de SEO ? Les facteurs de classement de recherche en 2017 ne sont plus universels. Pour réussir en référencement naturel depuis l’arrivée de RankBrain, vous devez créer votre propre liste de facteurs de classement. Cette liste doit s’adapter aux besoins et aux spécificités de votre secteur d’activité et à votre public.

Il existe plus de 200 critères de classement de Google pour optimiser un site Internet et son contenu. Les plus connus sont :

  • Le nombre de backlinks
  • La présence du mot clé dans le contenu
  • La présence du mot clé  dans la balise <title> et <h1>
  • La longueur du contenu
  • Le temps de chargement d’une page

Cette liste est un bon point de départ, cependant Rankbrain, l’algorithme d'apprentissage automatique de Google, modifie maintenant la priorité de ces facteurs en fonction de divers signaux: la thématique sémantique, le sujet et l'intention des internautes. Les facteurs de classement sont variables pour chaque requête.

Rankbrain fait du « reverse engineering » du comportement de l’internaute

RankBrain apprend du comportement de l'internaute. L’algorithme étudie la typologie d'informations que cherche l’internaute lorsqu'il utilise des mots clés spécifiques. Pour cela, Rankbrain collecte les données d'engagement de la SERP (la façon dont les utilisateurs interagissent avec la page des résultats de recherche). Il utilise ensuite cette information pour affiner les résultats futurs et donner la priorité aux facteurs de classement pertinents. En conséquence, les facteurs de classement de la recherche en 2017 ne sont plus universels, mais propre à chaque requête.

Comment choisir les critères de référencement naturel ?

Pour réussir son référencement naturel à l’époque post-RankBrain, vous devez créer votre propre liste de facteurs de classement - une liste qui est adaptée aux besoins et préférences spécifiques de votre secteur d’activité et de votre cible.

RankBrain établit la pertinence et l'importance des 200 facteurs de classement de Google en utilisant une variété d’informations,  des informations généralistes comme le secteur d’activité ou la localisation jusqu’à des informations individualisées comme le comportement de recherche, l’historique d'un utilisateur et ses contenus préférés.

Selon une étude de 2009, les facteurs « mots-clés dans le contenu » et « liens » étaient les piliers du référencement naturel, mais en moyenne, aujourd’hui seulement 53% des 20 premiers résultats ont des mots-clés dans leurs titres et les liens entrants sont moins importants en moins importants.

L'élaboration d'une liste de critères pertinents nécessite d'identifier les modèles dans les SERP. En prenant le temps de comprendre les facteurs que RankBrain privilégie pour chaque requête, vous pouvez établir une liste de directive pour votre contenu pour l'aider à ranker correctement dans Google.

Commencez par effectuer une recherche en navigation privée pour un mot-clé et recherchez des modèles récurrents comme :

  • Le type de média - Regardez la façon dont les contenus sont présentés dans les TOP résultats.
    Donnez de la valeur

    Sont-ils semblables ? Si oui, quel est le type de contenu : texte, vidéos, infographie,  fichiers PDF? Si la plupart des résultats contiennent des vidéos, c'est probablement parce que les utilisateurs préfèrent les vidéos. Cela dit, l'absence d'un type de contenu ne signifie pas nécessairement que cela ne fonctionnera pas, cela pourrait signifier que l’internaute n'a encore essayé. Commencez par produire le type de contenu qui se classe bien, mais évaluez les occasions d'être le premier à essayer quelque chose de nouveau ;-)

  • La fraîcheur du contenu - Quand les résultats ont-ils été publiés? S’ils ont des dates de publication variables couvrant plusieurs années, la fraîcheur du contenu n'est probablement pas un facteur. Cependant, si elles étaient toutes publiées au cours des dernières semaines, la fraîcheur du contenu pourrait être importante. Pour certaines requêtes, les utilisateurs recherchent les informations les plus récentes.
    • Exemple : les séries TV & mangas, les dates de sorties sont généralement chaque semaine. Google privilégie la fraicheur. Le dimanche après-midi les résultats Google pour Dragon Ball Super date de moins de 24h
  • La longueur de contenu - Les résultats sont-ils des landing pages avec des contenus courts, ou sont-ils des dossiers complets ? Cela met en évidence la quantité de contenu que les internautes recherchent. Si les meilleurs résultats sont des guides détaillés, cela indique qu'un contenu approfondi est probablement un facteur de classement positif pour la requête recherchée. A contrario, si les meilleurs résultats sont des pages d'atterrissage, les utilisateurs sont probablement plus intéressés par les points forts des produits ou services.
  • Les pages connexes - De toute évidence, les meilleurs résultats couvriront les sujets relatifs au mot clé que vous avez recherché, mais couvrent-ils également des sujets connexes? Si c’est le cas, l’ajout de sujets connexes peut être un facteur de classement positif.
    • Par exemple, les résultats pour le mot-clé "campagne SEO" peuvent également inclure des informations sur les campagnes SEM, ou l’inbound marketing.
  • Les liens entrants - Dans certains cas, le nombre et la qualité des liens entrants peuvent être un facteur de classement.
    Liens internes

    Utilisez un outil comme MajesticSEO ou SEObserver pour identifier rapidement le nombre de liens entrants pour une SERP.

 

Lorsque cet exercice est terminé, vous aurez une liste des facteurs de classement pertinents pour le contenu que vous vous préparez à créer. Essayez de copier la stratégie des meilleurs résultats. Si les premiers résultats ont tous un <title> de type "Comment faire pour XX", "X étapes pour", etc., vous pouvez utiliser ce format pour votre titre de contenu. Si les résultats principaux ont tous des dizaines de liens entrants, vous devrez probablement partir à la chasse aux liens après la publication.

En menant cette stratégie avant d'écrire de nouveaux contenus, vous pouvez déterminer les facteurs de classement que RankBrain privilégie. Cette information peut être utilisée pour guider la création et l'optimisation du contenu.

Évaluation des critères de positionnement lié à l'engagement

triplet RDF

Au lieu de compter sur les backlinks pour déterminer la qualité du contenu, Google RankBrain utilise des signaux d'engagement. Les facteurs tels que les taux de clics (CTR), le temps sur la page et les pages par session peuvent présenter des signaux forts à Google concernant la qualité et la pertinence du  contenu :

  • Si un contenu est en 1ère  position dans les résultats de Google, mais les internautes cliquent plus souvent sur le contenu de la 2ème position, il est probable que le contenu de la première position ne soit pas satisfaisant pour le mot-clé et perdra probablement sa première place.
  • Si les internautes cliquent sur le contenu mais retournent aux résultats de recherche sans passer beaucoup de temps sur la page, cela pourrait signaler une faible qualité de contenu ou un contenu qui ne répond pas à l'intention de l’internaute.
  • Si l'utilisateur clique sur un résultat et continue à afficher plusieurs pages sur le site, cela pourrait être un signal positif d’engagement

Que faire une fois les critères de positionnement déterminés ?

Une fois le contenu publié, il est temps de déterminer si l'engagement des internautes a un impact sur le classement. Pour ce faire, tirez profit des outils tel quel Google Search Console ou Google Analytics. Ces outils proposent d’étudier chaque page à travers le prisme du taux de clics (CTR), du temps passé sur la page et le nombre de  pages vues par session. Découvrez également l’article « 5 astuces sur la balise title » qui vous permettra d’optimiser votre CTR.

En effectuant des actions pour améliorer l'engagement des internautes avec votre site et votre contenu, les utilisateurs enverront des signaux forts à RankBrain. Ces signaux devraient vous aider à grimper dans les résultats de recherche et à dépasser vos concurrents.

 

Il n’existe pas de critères de classement universels

Je pense qu’il s’agit d’un non-sens de parler de « meilleurs critères SEO» en 2017. RankBrain a rendu les facteurs de classement universels obsolètes. Les sites qui excellent dans les SERP aujourd'hui répondent spécifiquement aux besoins et aux préférences de l’internaute. Je pense que la seule façon de faire est de déterminer exactement ce que les internautes recherchent pour chaque mot-clé.

Boostez votre visibilité grâce à la sémantique

Optimisez vos contenus SEO grâce au deep learning.
SEOQuantum est l'outil qui vous apporte une aide indispensable à la rédaction de contenus SEO performants.

SEO