Téléchargez gratuitement le modèle rédactionnel SEO

Recevez dès maintenant par e-Mail mon modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle que j'utilise au quotidien pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Obtenez gratuitement le modèle rédactionnel SEO pour la création de contenu performant Téléchargez le PDF
Obtenez le modèle rédactionnel pour la création de contenu SEO performant Téléchargez le PDF
Soyez 1er sur Google !

Téléchargez dès maintenant le modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Contenu court en SEO

La vérité sur la longueur des contenus en SEO

Anthony SEOQuantum

Plus c’est long et mieux c’est... en êtes-vous certain ?

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi certains contenus courts sont très bien positionnés ? Vous vous êtes demandé comment cela est possible, quel est le secret ?

En échangeant avec la communauté SEO, je remarque que ce sujet revient fréquemment sur la table : la longueur des contenus, il paraitrait que plus c’est long et mieux c’est.

Les contenus longs sont considérés aujourd’hui comme le nouveau graal du référencement naturel, et tout cela à cause d’études montrant une corrélation entre la longueur de contenu et le positionnement.


Volume de mots par position

Exemple de statistiques SEO sur le lien entre nombre de mots et position

Je pense que le concept de «contenu long» est mal compris, confondant le «contenu» avec le «conteneur». Que ce soit un billet de blog, une infographie, un billet invité, ce n’est pas le conteneur mais le contenu présenté dans ces types de contenu qui importent. Par conséquent, si le contenu est mauvais, peu importe son format ... il reste toujours mauvais. Le contenu long ne sera pas en mesure d'offrir les résultats et objectifs visés par vous ou par l’équipe marketing.

Bien sûr, le contenu long (du moins les bons) cible intentionnellement les internautes qui recherchent des informations longues et détaillées. Le temps de visite sur votre contenu est donc plus élevé, le taux de rebond est meilleur et ainsi de suite (voir les facteurs de classement Google). Mais vous pourriez faire la même chose avec un contenu court.

Corrélation ne signifie pas causalité!

Revenons aux propos sur les études SEO (plus le contenu est long et mieux c’est). Une corrélation ne signifie par causalité : c'est un concept important, surtout parce que beaucoup d'études SEO que vous voyez sont basées sur des corrélations. De nombreuses études scientifiques utilisent des corrélations pour donner la priorité d'une hypothèse ou d'une autre. Mais cela ne signifie pas que la variable en question en est la cause. Juste une corrélation. C’est très différent.

L’exemple le plus connu est bien sur l’effet cigogne, mais je préfère celui-ci. C’est un exemple tiré d’un épisode de Dr House : l’histoire d’un chat vivant dans un hôpital où exerce Dr House. Un chat se couche près de patients qui meurent quelques jours plus tard...Doit-on en déduire que le chat prédit leur mort ? Ce raisonnement n’est pas correct, le chat n’est pas la cause du décès. Les patients étant mourants, ils ont souvent de la fièvre, ou bien les infirmières leur mettent une couverture chauffante. Or vous aurez tous observé que les chats aiment bien se coucher près d’une source de chaleur !

Voilà pourquoi l’on nomme « effet cigogne » cette tendance à confondre corrélation et causalité.

Comment un contenu court peut-il être visible sur Google ?

Le contenu court doit être axé sur un seul problème. Le contenu est très ciblé, souvent une seule image ou vidéo qui explique un seul concept. Vous devez toujours essayer de simplifier le contenu. Le contenu court est précis et axé sur un point ou un concept spécifique répondant à l’intention de l’internaute !

Le secret d’un bon contenu court qui se positionne :

  • Découvrir l'intention des internautes, répondre à leurs questions et les aider à atteindre leurs objectifs
  • Apporter de la valeur ajoutée
  • Proposer un contenu différent des concurrents (comme le disait Oscar Wilde « soyez-vous-même les autres sont déjà pris »)
  • Offrir une expérience utilisateur différente, facile et accessible sur tous les appareils

L'expression "contenu de qualité" ne signifie pas "contenu long". En fait le «bon contenu» ne signifie généralement rien du tout. Sa définition est subjective et propre à chaque mot-clé.  

Pour chaque mot-clé (ou groupe de mot-clé) correspond un type d’internaute (l’avatar), je détermine souvent les points suivants :

  • Quel type de contenu (format) l’internaute utilise-t-il au quotidien ? Blog, vidéo, infographie…
  • Quel format apporte une valeur ajoutée à mon contenu ?
  • Comment différencier mon couple format/contenu des concurrents ?

Le problème est que très peu de personne font ce type de réflexion stratégique. Ils préfèrent exploiter  le nouveau format à la mode, sans se demander si le format est consommé par l’audience et si des concurrents l’ont déjà utilisé.

En SEO, le contenu court peut gagner !

Plutôt que d'appliquer une tactique systématique de contenu long où vous définissez la longueur du contenu comme seul indicateur de qualité, adaptez plutôt votre contenu aux besoins de votre audience et à vos objectifs commerciaux. 300, 500 ou 1000 mots de plus ne vous aideront pas à atteindre vos objectifs de positionnement plus facilement.

Créez du contenu qui aide les internautes. Faites-le efficacement. Rédigez pour le lecteur, n'écrivez jamais un billet ou une infographie qui transmette peu de valeur ajoutée. Votre audience et votre référencement naturel vous en seront très reconnaissants.

J’aimerais votre avis, répondez à cette question dans les commentaires : lors de la rédaction de contenu pour le SEO, faites-vous attention à la longueur du contenu ?

 

Boostez votre visibilité grâce à la sémantique

Optimisez vos contenus SEO grâce au deep learning.
SEOQuantum est l'outil qui vous apporte une aide indispensable à la rédaction de contenus SEO performants.

Contenu & sémantique