SEOQuantum Open Nav

Sémantique et taux de conversion : comment convertir vos leads ?

Par
le Dimanche 24 septembre 2017 - Mise à jour Lundi 18 juillet 2022
Cycle engagement SEO
Pour résumer :
Temps de lecture : 9 minutes

Vous en avez assez de travailler des contenus inefficaces qui convertissent peu et se positionnent mal ? Aujourd’hui, l’internaute est versatile ! Pour performer, les entreprises doivent « muter » et prendre le virage du digital. Il en est de même en SEO ! Vous voulez devenir l’expert n° 1 dans votre domaine d’activité, être le média leader dans votre métier et savoir comment accompagner votre client tout du long de son parcours de recherche. Je vous présente en quelques mots ma méthode pour captiver son attention : sémantique et taux de conversion, l’allié de votre réussite !

💥 Pourquoi la sémantique améliore le taux de conversion ?

Pour comprendre l’influence de la sémantique sur le taux de conversion, voici tout d’abord le b.a.-ba sur la sémantique SEO !

Définition de la sémantique en SEO : il s’agit de tous les termes utilisés pour donner du sens à votre mot-clé. Si, par exemple, vous parlez d’une souris, de laquelle s’agit-il ? Une souris d’ordinateur ou l’animal ? Vous allez donc utiliser la sémantique pour contextualiser votre sujet. Si votre texte parle d’informatique, vous allez ajouter les termes comme clavier, Bluetooth, écran, ordinateur, etc.

De ce fait, la sémantique est très importante en référencement naturel. En effet, elle permet aux moteurs de recherche de comprendre la thématique de votre contenu et d’en juger sa qualité. Depuis les mises à jour de l’algorithme de Google comme Rankbrain ou Colibri, cet élément est devenu primordial pour être visible dans la SERP (page de résultat des moteurs de recherche).

Comme votre texte est parfaitement contextualisé, il sera mis en avant quand il correspondra à l’intention de recherche du googleur (voir chapitre suivant). Cela vous permet ainsi d’attirer du trafic qualifié sur votre site web. Et qui dit visiteur qualifié, dit amélioration du taux de conversion ! CQFD…

Lorsque je dirigeais mon agence SEO, j’ai souvent constaté les effets extrêmement positifs de la sémantique sur le chiffre d’affaires de mes clients. Le résultat est sans appel ! En plus d’améliorer le positionnement sur Google, la sémantique est un levier extrêmement puissant pour mener une campagne de conversion.

Vous voulez savoir comment j’ai sauvé une entreprise à l’aide de la sémantique ? Découvrez cet autre article : https://www.seoquantum.com/billet/exemple-semantique-seo-jai-sauve-entreprise.

🤔 Quels sont les différents types de « recherche » ?

Avant de vous lancer dans votre stratégie SEO et développer votre sémantique pour améliorer votre taux de conversion, vous devez bien comprendre l’intention de recherche de l’internaute.

Recherche Navigationelle

Les recherches navigationelles sont effectuées dans le but de naviguer directement vers un site Web spécifique. Dans certains cas, l’utilisateur ne connaît pas l’URL exacte, et le moteur de recherche lui sert d’« annuaire » pour accéder directement à la ressource.

De ce fait, la recherche navigationnelle se fait le plus souvent en saisissant le nom d’une marque ou une partie d’une URL. Les requêtes « air france » ou « laredoute.fr » correspondent par exemple à ce type de requête.

Recherche navigationnelle : exemple d'Air France

Recherche informationnelle

L’internaute est en quête d’informations ou de documentations. Les recherches d’informations impliquent une vaste gamme de requêtes. Le fil conducteur ici est que les recherches sont essentiellement non commerciales et non axées sur les transactions. L’information est le seul objectif et aucune interaction au-delà du clic et de la lecture n’est requise.

Ce type de recherche est fréquemment formulée sous forme de question (« où », « comment » et « pourquoi »). En analysant la SERP, vous remarquerez également que les résultats affichés correspondent majoritairement à des articles de blog.

Exemple de recherche informationnelle

Recherche commerciale

Une recherche commerciale se situe entre la recherche informative et l’acte d’achat. L’internaute cherche à comparer, à évaluer les options qui lui sont proposées. On retrouve ici tout ce qui est comparateur, guide en ligne

Ce type de recherche n’est pas directement transactionnel et ne peut jamais entraîner un échange de produits ou de services. Toutefois, il n’est pas purement informatif non plus. Leur objectif est d’« influencer » l’internaute.

Exemple de recherche commerciale

Recherche transactionnelle

Les recherches transactionnelles n’impliquent pas nécessairement une carte de crédit ou un virement bancaire. Une recherche transactionnelle a pour objectif d’effectuer une recherche dans le but de réaliser une action considérée comme une conversion : achat, souscription, etc.

C’est donc le type de recherche sur lequel il est très important d’optimiser son champ sémantique ! Néanmoins, elles contiennent souvent des annonces en haut de la SERP et sont très concurrentielles. Mais si vous proposez un contenu de qualité et avez bien optimisé les facteurs on-page et off-page, vos chances de conversion sont excellentes !

Exemple de recherche transactionnelle

Quel type de recherche favoriser pour améliorer le taux de conversion ?

Une requête navigationnelle ne peut se produire que lorsqu’un client vous cherche directement. Vous ne pouvez donc pas réellement avoir d’influence dessus. Toutefois, si vous êtes sur le point de lancer votre entreprise, essayez de ne pas choisir un nom de marque trop concurrentielle !

Les requêtes informationnelles ne sont pas liées à une intention d’achat. De ce fait, elles sont très bonnes pour attirer beaucoup de trafic, mais pas adaptées pour améliorer la conversion client. De ce fait, l’optimisation sémantique de ce type de mot-clé n’est pas une priorité d’un point de vue purement commercial.

En revanche, les types de recherche qui nous intéressent sont les suivantes : commerciale et transactionnelle. En effet, l’internaute affirme sa volonté de vouloir acheter un service ou un produit. Ainsi, vous devez vous pencher sur ces types de mots-clés afin d’optimiser la sémantique de vos contenus et améliorer votre taux de conversion.

Par ailleurs, il s’agit souvent de mots-clés de longue traine (elles font quatre mots ou plus). Elles sont très intéressantes dans notre cas précis, car elles permettent d’attirer du trafic qualifié vers son site et donc de booster le taux de conversion !

Le cycle d’engagement du SEO

À partir de la segmentation ci-dessus, nous constatons que l’internaute n’a pas le même niveau de « maturité » par rapport à l’information. Nous pouvons effectuer des segmentations sur la nature et la valeur du trafic généré par ces différentes recherches. Chacun présente une opportunité, mais pas tous n’ont la même qualité ou ROI SEO.

En reprenant le concept marketing du cycle d’engagement, j’ai élaboré le cycle d’engagement du SEO. L’objectif est de délivrer le bon contenu au bon moment, en fonction de la requête de l’internaute.

Différents type de recherche

La visibilité acquise durant le cycle d’engagement SEO devient l’enjeu essentiel qui permet de retenir l’attention et de répondre à l’intention de l’internaute. Il est essentiel de la coupler avec un cocon sémantique de plusieurs centaines de pages qui viendra soutenir le site. La fidélisation de l’internaute est à ce prix.

Comment opérer ?

Voici les 2 étapes pour mettre en place la technique qui vous fera décoller vos ventes :

  1. Commencez par identifier les mots-clés que vous souhaitez travailler. Vous pouvez utiliser des outils comme SEObserver, SEMRush, Keyword Planner de chez Google.
  2. Rassemblez vos mots clés par typologie de recherche : Recherche navigationnelle, recherche informationnelle, recherche commerciale et recherche transactionnelle.

1. Les différents types de contenu classés par recherche (la forme de vos contenus)

Informationnel

  • Les définitions
  • Les infographies
  • Les interviews et les témoignages clients
  • Les « how to »/comment faire pour…

Commercial

  • Les guides
  • Les comparatifs
  • Les retours d’expérience
  • Les études de cas

Transactionnel

  • Page produit
  • Landing page

2. Utilisez une matrice de mots-clés

Grâce à la matrice, vous allez pouvoir déterminer où placer des publicités, où concentrer le contenu et les calls to action.

Mot-clé

Volume de recherches

Type de recherche

Intention de l’internaute

ROI

Meilleur endroit pour voyager avec bébé

1000

Informationnel

Blog, expérience, service, idée

 €

république dominicaine avec bébé

450

Commercial

Ile, samana, médicament, poussette, risque

€€

Réserver voyage république dominicaine avec bébé

250

Transactionnel

Tarif supplémentaire, siège auto, poussette

€€€

J’espère que cette excursion dans le cerveau des internautes vous aidera à concentrer vos efforts dans les meilleurs contenus possibles et à réfléchir soigneusement à la manière de se servir des différents types de recherche d’internaute en fonction de leurs intentions individuelles.

🚀 À vous d’essayer !

Je vous présente en vidéo mes astuces pour déterminer la forme et le fond d’un contenu performant qui se positionnera dans les premières positions de Google.

J’espère que cet article vous a plu et que vous avez appris de nouvelles choses ! N’hésitez pas tester l’outil SEOQuantum pour optimiser la sémantique de vos contenus. 😉

Pour découvrir comment améliorer la sémantique de votre site internet et booster votre taux de conversion, je vous invite à lire la liste d'articles suivants :

 

Besoin d'aller plus loin ?

Vous avez besoin d'appronfondir le sujet : l'équipe éditoriale vous recommande les 5 contenus suivants :

Moyenne des notes : 5 (4 votes)

Alors, prêts à booster votre référencement naturel ?

Testez notre version d'essai

Essayer gratuitement pendant 14 jours
SEOQuantum