Téléchargez gratuitement le modèle rédactionnel SEO

Recevez dès maintenant par e-Mail mon modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle que j'utilise au quotidien pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Obtenez gratuitement le modèle rédactionnel SEO pour la création de contenu performant Téléchargez le PDF
Obtenez le modèle rédactionnel pour la création de contenu SEO performant Téléchargez le PDF
Soyez 1er sur Google !

Téléchargez dès maintenant le modèle rédactionnel SEO au format Word. Modèle pour créer des contenus SEO performants générant visites et leads !

Surfeur raisonnable

Le principe du Surfeur raisonnable en SEO

Anthony SEOQuantum

Même les consultants SEO juniors le savent, les liens sont le nerf de la guerre au sein d’une stratégie SEO. En ajoutant des liens, vous augmentez la popularité de vos contenus, que ce soit des liens provenant d’autres sites (backlinks) ou des liens internes. Pour en savoir plus sur les liens internes, lisez notre guide sur le maillage interne.

Le PageRank ( PR ) est un algorithme utilisé par Google pour classer les pages dans les résultats du moteurs de recherche (SERP). Pour la petite histoire, PageRank a été nommé d'après Larry Page, l’un des fondateurs de Google. PageRank est un moyen de mesurer la popularité des pages des sites Web.

PageRank fonctionne en comptant le nombre et la qualité des liens vers une page pour déterminer l’importance du site Web. L'hypothèse sous-jacente est que les sites Web les plus importants ont une meilleure probabilité de recevoir davantage de liens en provenance d'autres sites.

Le concept de PageRank en quelques lignes :

  • Si Page0 fait un lien unique vers Page1, alors le PageRank de Page1 augmente fortement
  • Si Page0 fait de nombreux liens vers Page1, Page2, Page3…, alors le PageRank reçu par ces pages est réparti

À l’origine, le PageRank utilisait un modèle aléatoire et choisissait, au hasard, sur quel lien cliquer. Ainsi, la position des liens (contenu, menu, en haut de la page ou en bas) n’était pas prise en compte.

Principe de fonctionnement simplifié du PageRank

Qu’est-ce qui change avec le surfeur raisonnable ?

En 2010, Google dépose un brevet qui définit le modèle du surfeur raisonnable. Ce dernier modifie le comportement du PageRank et utilise la logique pour choisir un lien à suivre. Il existe de nombreuses méthodes intéressantes pour déterminer la pertinence d’un lien basée sur l’expérience utilisateur. Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article de Creapulse à ce sujet.

Ne perdons pas de temps et voyons directement quels sont les changements les plus importants. La position du lien dans la page (texte, menu...) ainsi que les caractéristiques du lien (taille, nombre de mots...) font partie des facteurs qui ont un impact sur le PageRank d’une page.

Principe du surfeur

 

Quelles sont donc les caractéristiques susceptibles d’être prises en compte par notre « surfeur raisonnable » ?

Selon moi, voici la liste des caractéristiques les plus efficaces pour augmenter le pagerank transmis par un lien (= augmenter la probabilité qu’un lien soit cliqué parmi d’autres)

  1. La taille de la police du lien. Plus le lien est gros, plus il a de chances d’être suivi.
  2. Le contexte du lien. On parle ici du texte qui entoure le lien (avant et après).
  3. La position du lien sur la page. Un lien qui apparait au-dessus de la ligne de flottaison (il est visible sans avoir à scroller) aura plus de chances d’être suivi qu’un lien se trouvant plus bas dans le document.
  4. Le sujet du texte d’ancre. Le lien est-il associé au même sujet de la page sur laquelle il figure ?
  5. Les attributs du lien: un lien dont la couleur est similaire à celle du fond a moins de chance d’être suivi qu’un lien qui se démarque. Il est donc important de surveiller les attributs, y compris le gras et l’italique.

 

Voici de nombreux exemples trouvés dans le brevet.

  • Les liens à l’intérieur d’une liste. Plus le lien se trouve en haut de la liste, plus ses chances d’être suivi sont élevées.
  • Le nombre de mots utilisés dans le texte d’ancre. Plus le nombre de mots employés dans l’ancre est important, plus les probabilités que le lien soit suivi sont élevées.
  • Les mots utilisés dans le lien. Les liens dont le texte est « cliquez ici » sont plus susceptibles d’être suivis et ont donc plus de chances de transmettre le fameux « link juice » ou jus de référencement.
  • Le type du lien. Cela regroupe les différents types de textes d’ancre texte ou image
    • S’il s’agit d’une image, quelle est sa taille ? Plus la taille de l’image est grande, plus l’internaute est susceptible de cliquer sur le lien.
  • Interne ou externe. Le lien mène-t-il vers une autre page du même site ou vers un domaine différent ?

Les conditions énumérées ci-dessus ont donc un impact sur les probabilités associées aux liens.

Un lien placé au début d’un document, en haut de la page, dont la taille de la police est supérieure à celle du texte et qui encourage l’internaute à le suivre (avec un nombre de mots élevé ou grâce à une image), tout en utilisant des caractères gras ou une couleur différente, aura un PageRank interne (ou externe) plus important qu’un lien lambda.

Pourquoi le surfeur raisonnable est-il important ?

Nous avons tous besoin d’échanger des liens et d’encourager nos lecteurs à suivre ces liens, afin que nos pages soient bien référencées. Cependant, nous oublions souvent de faire attention à ce type de détails. Peu de gens réalisent qu’en plaçant les liens au début d’un article, il est possible d’obtenir beaucoup plus de Link juice ainsi qu’un PageRank plus important.

Et encore moins de gens savent qu’il est possible d’influencer le PageRank en changeant la taille de la police du texte d’ancre. Intégrer le lien à l’intérieur d’une grande image est aussi un excellent moyen d’encourager les internautes à cliquer dessus.

Une astuce de sioux

Voici une autre astuce. Elle ne figure pas dans le brevet, mais elle reste applicable. Il s’agit de faire attention au nombre de liens renvoyant vers la même page qui se trouve au sein d’un même contenu. En effet, j’ai entendu dire à quelques reprises que seul le premier lien se trouvant dans le contenu est pris en compte pour le PageRank. Ainsi, le deuxième lien serait ignoré.

Puisqu’il est possible d’augmenter la probabilité qu’un lien soit cliqué en augmentant la taille de son texte, ou en le positionnant au début du texte, alors pourquoi ne pas le placer à plusieurs reprises dans la même publication. Les chances qu’un internaute le suive seront ainsi plus élevées. Si les liens sont plus susceptibles d’être suivis, le PageRank de la page devrait augmenter.

Mais pour faire cela, je vous recommande d’utiliser les ancrages de pages #. Selon mes tests, Google considère les URLs avec ancrages comme étant différents.

Un lien vers une ancre de page permet de sauter directement à la section concernée, l’ancre dans la page permet de positionner directement le navigateur de l’internaute à l’endroit que vous souhaitez (en haut, en bas, au niveau d’un titre,…).

Un exemple de résultats pour l’internaute sur l’expression clé « rédaction web » :

 

Quelles conclusions sur le Surfeur raisonnable ?

Ce brevet de PageRank « évolué » a un effet sur la stratégie de maillage interne (et externe). Par exemple, si vous avez créé une page dans le but de promouvoir votre produit, vous pouvez placer les liens pointant vers votre page cible en haut de vos publications. En appliquant tous les conseils dans cet article, vous pourriez augmenter considérablement l’efficacité de votre stratégie de maillage (ou de netlinking) ainsi que les bénéfices qu’elle engendre.

 

Notez cet article
Moyenne des notes : 5 (4 votes)

Boostez votre visibilité grâce à la sémantique

Optimisez vos contenus SEO grâce au deep learning.
SEOQuantum est l'outil qui vous apporte une aide indispensable à la rédaction de contenus SEO performants.