SEOQuantum Open Nav

13 astuces pour optimiser le contenu d’un livre blanc

Par
le Vendredi 14 janvier 2022
Pour résumer :
Temps de lecture : 14 minutes

Les livres blancs sont de plus en plus utilisés en marketing de contenu sur Internet. La raison est simple : ils permettent de générer des prospects qualifiés et d’améliorer la confiance de ses clients. Alors si vous aussi vous souhaitez augmenter vos ventes et vous positionner en tant que leader de votre domaine, ne manquez pas ce qui suit ! Après une brève définition, vous découvrirez mes 13 astuces pour rédiger un livre blanc et les 5 erreurs à éviter si vous ne voulez pas perdre votre temps.

👨‍🏫 Livre blanc : la définition

Un livre blanc (appelé white paper en anglais) est un document téléchargeable (souvent en format PDF) qui permet de partager son expertise dans un domaine bien précis. Il s’agit d’un guide pratique adressé au lecteur afin qu’il puisse obtenir une solution face à une problématique. Un livre blanc sert également à informer l’internaute pour le soutenir dans son processus de prise de décision.

À l’origine utilisé principalement par les organismes institutionnels, ce type de livre numérique s’est largement répandu dans le marketing de contenu des entreprises (principalement en B2B) et des agences de communication. En effet, cette manière de procéder permet de générer des leads en offrant gratuitement des conseils à haute valeur ajoutée.

Ce contenu bref (un maximum de 15 pages est recommandé !) et rempli d’informations est un excellent moyen de faire connaître votre expertise dans votre secteur. Un livre blanc permet donc à votre entreprise de se positionner en tant que leader dans votre domaine et met en confiance votre public. C’est donc un outil commercial à ne pas négliger dans votre stratégie de communication digitale !

🎯 Le but d’un livre blanc

Image d'un livre blanc

Avec votre livre blanc, vous démontrez votre expertise et accompagnez votre prospect dans sa réflexion d’achat. Néanmoins, il s’agit d’une stratégie gagnant-gagnant ! Effectivement, en procédant ainsi, vous allez également tout mettre en œuvre pour convertir votre lecteur en client.

Comme le prospect est hautement qualifié, ce type de contenu est un redoutable lead magnet. Pour ce faire, vous allez pouvoir générer des prospects en suivant une stratégie bien établie que je vous expliquerai plus tard dans cet article.

Par ailleurs, cet outil est extrêmement efficace pour les ventes de professionnels à professionnels. La raison est simple : en B2B, un acheteur doit bien souvent se justifier de ses choix. En possession de votre livre blanc, il pourra alors facilement argumenter sa décision d’achat.

De plus, ce type de contenu est un très bon moyen pour reconquérir des contacts dormants. En effet, la précision d’un livre blanc permet de faire renaître l’envie d’achat de vos anciens clients. Peut-être pensaient-ils qu’ils n’avaient plus besoin de vos services ? Vous venez de leur prouver du contraire en leur fournissant un guide détaillé qui répond à leurs besoins actuels !

💥 13 astuces pour rédiger un bon livre blanc

Écrire un livre blanc ne se fait pas de manière précipitée ! Pour obtenir de bons résultats, vous devez respecter une marche à suivre précise. C’est ce que je vous détaille ci-dessous en vous donnant 13 astuces à ne pas négliger.

1. Définir son audience

À qui votre livre blanc s’adresse-t-il ? Voilà la question de base à laquelle vous devez répondre avant même d’en commencer la rédaction ! Pour cibler correctement votre lecteur, vous devez le connaître. Ce style de contenu est tellement précis que vous voulez adapter chacun d’entre eux en fonction de votre buyer persona.

En effet, vos différents clients cibles ne sont pas tous intéressés par les mêmes thématiques. Leurs problématiques sont variées et l’information recherchée n’est pas toujours la même. Pensez-y avant même de choisir le thème de votre prochain livre blanc !

2. Connaître la phase d’achat de son prospect

Dans la continuité du point précédent, vous devez être conscient que votre livre blanc doit correspondre aux différents niveaux d’information requis par votre prospect. Vous allez donc adapter le niveau de précision en fonction des différentes étapes du parcours d’achat de votre clientèle.

1. Phase de découverte : prise de conscience d’une problématique ou d’un besoin.

2. Phase d’évaluation : identification et comparaison des différentes solutions possibles.

3. Phase de décision : validation du choix d’un produit ou d’un service.

4. Phase de loyauté : fidélisation grâce à une offre en perpétuelle évolution.  

Infographie sur le parcours d'achat pour écrire un livre blanc

3. Choisir le bon sujet

Après avoir établi précisément à qui vous vous adressez et quels sont les différents besoins de vos clients en fonction de leur position d’achat, vous allez pouvoir sélectionner un sujet pour votre livre blanc. En outre, il va de soi que la thématique que vous choisissez dépend principalement de votre domaine d’activité ainsi que des attentes de votre clientèle cible. Dans votre livre blanc, pensez à :

  • répondre aux questions fréquentes de vos clients ;
  • résoudre les problématiques communes liées à votre secteur ;
  • détailler et simplifier des processus complexes.

Néanmoins, si vous ne trouvez pas un thème à aborder dans votre prochain livre blanc, vous pouvez largement vous inspirer de ce qui a déjà été fait en vous rendant sur ce site. Vous y trouverez de nombreux exemples de livres blancs traitant de sujets variés.

4. Structurer le livre blanc

Pour que votre lecteur lise l’entier de votre livre blanc, vous devez lui proposer une structure accrocheuse et un grand confort de lecture. Pour y parvenir, voici les éléments que vous ne devez pas négliger.

  • Rédiger un titre percutant (point 5).
  • Écrire une introduction et une conclusion pertinentes (point 6).
  • Proposer un menu détaillé.
  • Offrir des visuels attrayants et informatifs (infographies, images, schémas, etc.).

5. Proposer un titre accrocheur

L’art du copywriting prend tout son sens lorsqu’on propose un livre blanc. En effet, votre objectif est d’informer et de donner envie au lecteur de le télécharger. Toutefois, pour ce genre de contenu, les règles de rédaction ne sont pas toutes les mêmes que celles pour l’écriture sur Internet. Voici quelques conseils que je peux vous donner en me basant sur différentes études.

  • Écrire un titre long (entre 20 et 30 mots) afin d’annoncer clairement le contenu de votre livre blanc.
  • Interpeller votre lecteur selon sa fonction ou son activité pour augmenter son intérêt et lui permettre de s’identifier au texte proposé.
  • Ajouter des mots-clés pour améliorer la visibilité de votre livre blanc sur les moteurs de recherche.

6. Soigner minutieusement l’introduction et la conclusion

Les premières informations que vous donnez sont cruciales pour donner envie de poursuivre la lecture de votre livre blanc. Dès le début du texte, vous allez donc informer précisément sur le contenu proposé dans le document. Le plus simple est ainsi de fournir dans votre introduction un court résumé de ce qui sera ensuite repris en détail.

En ce qui concerne la conclusion, les dernières informations proposées sont déterminantes pour que votre démarche ait des retombées financières positives. Même si vous devez éviter au maximum l’autopromotion dans votre livre blanc, vous allez placer tout à la fin un call to action (appel à l’action) qui détaille les solutions que vous proposez pour résoudre la problématique soulevée dans votre texte.

7. Peaufiner la rédaction

La qualité de votre rédaction, c’est votre image de marque ! Elle représente votre niveau d’expertise et la confiance que l’on peut vous accorder. Tout d’abord, le ton que vous utilisez doit être totalement adapté à votre type de lecteur. De plus, l’orthographe et la ponctuation doivent être absolument parfaites.

Par ailleurs, en aérant correctement votre texte, vous proposez un confort de lecture essentiel pour la réussite de votre campagne de marketing. Pensez également à raccourcir vos phrases au maximum et à éviter le jargon trop technique. Finalement, rappelez-vous que la lecture de votre livre blanc se fera sur un écran numérique (et bien souvent sur un portable). Pensez donc à bien adapter la taille de votre police et à ajouter du gras ou de la couleur à votre texte.

8. Ajouter de la valeur ajoutée

En proposant un livre blanc, vous devez garder à l’esprit que votre but n’est pas de directement faire la promotion de vos services. Au contraire, vous proposez une information détaillée et des solutions adaptées aux besoins de votre clientèle. En misant sur la valeur de votre contenu, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre texte soit lu et partagé.

Ce que vous souhaitez avant tout, c’est que votre contenu soit complet et informatif pour votre lecteur. En agissant ainsi, vous obtiendrez la reconnaissance que vous méritez ! À savoir d’être reconnu en tant que source de confiance sur le marché qui correspond à votre domaine d’activité. En travaillant ainsi votre réputation, vous aurez certainement l’opportunité d’améliorer vos ventes sur le long terme.

9. Maintenir l’intérêt du lecteur

Même si les livres blancs sont plus détaillés qu’un article de blog ou plus techniques qu’un ebook, il ne doit pas pour autant être ennuyeux. Pour parvenir à trouver un bon équilibre, pensez à varier vos informations.

En outre, afin de captiver votre lecteur tout au long de sa lecture, je vous conseille de vous inspirer des techniques de rédaction des auteurs de romans. Pour conserver l’intrigue tout au long de votre contenu, vous pouvez par exemple vous inspirer de la pyramide de Freytag (comme l’a fait Shakespear).

Le pyramide de Freytag pour la rédaction d'un livre blanc

10. Faire une belle mise en forme

En plus de la structure parfaite de votre livre blanc (point 4), vous devez soigner autant se peut sa mise en forme. La qualité des images et infographies que vous proposez et la pertinence du choix de la police et du branding sont autant d’éléments à prendre en considération avant la publication de votre ouvrage.

Comme vous le constatez, la création d’un livre blanc demande de nombreuses compétences. C’est pourquoi je vous conseille fortement de vous faire accompagner pour assurer au mieux la réalisation de ce type de contenu numérique. N’hésitez pas à consulter cet autre article pour découvrir tous les métiers du content marketing d’on vous auriez besoin : https://www.seoquantum.com/billet/metiers-content-marketing.

11. Rédiger plusieurs versions

Le niveau technique des informations proposées dans un livre blanc est tellement élevé que vous devez vous préparer à en rédiger plusieurs versions avant d’atteindre la perfection. De ce fait, vous pouvez soit proposer plusieurs livres blancs qui traitent de la même thématique, soit mettre à jour votre document en fonction de son taux de réussite.

Quoi qu’il en soit, ce genre de contenu mérite de l’attention et prendre du recul sur votre écrit vous permettra de l’affiner dans le temps. Alors même si vous en êtes satisfait à l’heure actuelle, n’hésitez pas à le revoir dans les mois qui suivent. Un esprit frais et reposé permet souvent de voir ce qui n’était pas percevable au premier abord.

12. Publier le livre blanc

Maintenant que vous avez fini la rédaction de votre livre blanc, vous allez pouvoir le publier sur votre site web. Pour ce faire, vous devez donc créer une landing page de qualité. Vous avez également la possibilité de proposer votre guide à l’aide d’une fenêtre dynamique (pop-up) qui apparaît au moment opportun.

Toutefois, avant de passer à cette étape cruciale, vous devez vous assurer de la perfection du contenu que vous proposez. N’hésitez pas à demander sa relecture par un tiers qui potentiellement ne connaît même pas le sujet abordé. Vous serez certainement surpris de ses remarques qui vous aideront à rendre votre texte plus agréable à la lecture.

13. Promouvoir son livre blanc

Une fois votre livre blanc en ligne, vous ne souhaitez pas forcément attendre sur son référencement naturel pour qu’il soit lu. Vous allez donc profiter de tous vos canaux de communication pour le promouvoir sur la Toile.

  • Cluster thématique : créez des articles de blogs qui traitent du sujet abordé afin d’y proposer votre livre blanc en toute légitimité.
  • Newsletter : informez vos prospects et anciens clients de la sortie de votre nouveau guide pratique.
  • Réseaux sociaux : boostez la visibilité de votre dernière publication en la partageant sur tous vos médias sociaux.

❌ Les 5 erreurs à éviter pour créer un livre blanc de qualité

Les 5 erreurs à éviter pour créer un bon livre blanc

En lisant entre les lignes des informations proposées précédemment, vous avez peut-être déjà compris ce qu’il ne faut surtout pas faire lorsque vous proposez un livre blanc à votre clientèle. Toutefois, ce sujet est tellement important que j’ai choisi de vous le détailler dans ce paragraphe !

1. Faire un argumentaire de vente

Votre livre blanc n’a pas pour objectif direct la vente de votre produit ! Votre guide a pour but d’informer votre clientèle ou votre prospect et de lui proposer de manière détaillée des réponses à des problématiques définies. Vos argumentaires de vente n’ont donc pas leur place dans ce type de contenu.

2. Minimiser les recherches

Une fois encore, votre livre blanc doit proposer des informations hautement qualitatives. Prenez le temps de parfaitement vous documenter afin de fournir un rendu exhaustif. Je vous rappelle que vous allez prouver votre niveau d’expertise à travers ce document. Ne lésinez pas sur les recherches !

3. Proposer un design peu attractif

Même si le contenu proposé est excellent, sa forme est primordiale ! En effet, le confort de lecture et l’attractivité de votre livre blanc sont des éléments essentiels pour qu’ils soient performants. De ce fait, la qualité de vos images et de votre charte graphique est tout aussi importante que ce que vous avez rédigé.

4. Ne pas raconter d’histoire

Les sujets abordés dans les livres blancs sont bien souvent complexes et techniques. En y ajoutant une touche de storytelling, vous mettez toutes les chances de votre côté pour captiver votre lecteur. Pensez donc à bien détailler la problématique et à proposer votre solution en imageant votre récit afin de rendre votre contenu plus attrayant.

5. Rester abstrait

La technicité des informations transmises dans un livre blanc fait que trop souvent l’application de la solution proposée est négligée. Pour éviter cela, un excellent moyen est d’ajouter à votre texte des exemples concrets. Cela permet au lecteur de visualiser l’efficacité de la solution proposée et de pouvoir s’identifier à celle-ci pour répondre à ses propres besoins.

🎬 Conclusion

Vous l’avez constaté, la création d’un livre blanc ne se fait pas sans prendre en considération de nombreux facteurs. Pour conclure, je me permets donc de vous rappeler les points essentiels pour réussir la rédaction de votre guide pratique.

  • Connaissez précisément l’audience ciblée.
  • Choisissez les sujets les plus pertinents.
  • Structurez parfaitement le contenu.
  • Rédigez votre texte à la perfection.
  • Concentrez-vous sur l’information plus que sur la vente.
  • Apportez de la valeur à votre texte.
  • Imagez vos explications.
  • Proposez des exemples concrets.
  • Soignez la mise en page.
  • Faites une promotion complète de votre livre blanc.

Un dernier point que vous devez prendre en considération, c’est que la rédaction d’un tel contenu demande beaucoup de temps. De ce fait, je vous conseille de choisir des sujets qui seront le plus longtemps possible d’actualité. Pour en savoir plus à ce sujet, je vous invite à lire l’article suivant : https://www.seoquantum.com/billet/contenu-evergreen.

Besoin d'aller plus loin ?

Vous avez besoin d'appronfondir le sujet : l'équipe éditoriale vous recommande les 5 contenus suivants :

Moyenne des notes : 5 (1 vote)

Alors, prêts à booster votre référencement naturel ?

Testez notre version d'essai

Essayer gratuitement pendant 14 jours
SEOQuantum